(c) Sirotti

Michal Kwiatkowski : « Je ne pensais pas pouvoir jouer la gagne aujourd’hui »

Le Polonais de la Sky a remporté, ce mercredi, la cinquième étape du Tour de Pologne. Acclamé par la foule, il a conforté son maillot jaune en signant sa deuxième victoire consécutive devant Dylan Teuns (BMC), le vainqueur de l’édition 2017. Cette fois, les sprinteurs étaient aussi de l’emballage final, et Kwiatkowski a expliqué avoir sprinté de loin, justement parce qu’il avait repéré la présence de Pascal Ackermann (Bora).

Deuxième jour en jaune et nouvelle victoire d’étape… Racontez-nous cette incroyable journée. 

Nous savions que ce serait un final difficile pour les sprinteurs, mais je ne pensais pas pouvoir jouer la gagne aujourd’hui. A l’entrée du dernier tour de circuit, j’ai dit aux gars dans l’oreillette qu’il fallait essayer, qu’il fallait au moins être à l’avant car les coureurs comme Dylan Teuns allaient forcément tenter quelque chose. Les deux derniers kilomètres étaient très demandant, c’était l’un des plus longs sprints de ma carrière. Je suis encore plus fatigué qu’hier soir, mais j’étais obligé de me lancer tôt. Quand il y a Pascal Ackermann à côté de vous, vous devez anticiper… A la fin, je regardais à droite et à gauche pour voir qui allait me doubler… Mais j’ai réussi, c’est vraiment incroyable.

Il reste deux belles étapes : c’est vous contre Teuns maintenant ? 

Oui, c’est le coureur à battre. J’ai vu comment il était énervé de faire deuxième aujourd’hui, il sera encore plus motivé pour la suite. Il va essayer quelque chose demain, c’est le Tour de Pologne : il faut se battre tous les jours, jusqu’au dernier moment. Demain et après-demain, il faudra s’attendre à de grosses batailles.

 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

VeloPro.fr change provisoirement de formule

Cela fait maintenant 5 saisons que VeloPro.fr vous propose tous les jours un suivi continu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.