(c) Sirotti

Tour de France : Wout van Aert remporte l’étape au sprint, Thibaut Pinot piégé dans les bordures

Durant cette dixième étape, synonyme de veille de jour de repos, les coureurs ont relié Saint-Flour à Albi, sur une distance de 217,5 km. Un groupe de 6 hommes compose l’échappée matinale, mais le peloton n’a laissé aucune chance à une troisième victoire consécutive pour l’échappée. Marqué par une tentative de bordure de la Deceuninck Quick Step et de la formation INEOS à 35km de l’arrivée qui va faire totalement exploser la course. Il faudra faire les comptes à l’arrivée, certains leaders ont perdu beaucoup de temps, dont Thibaut Pinot et Mikel Landa. Dans un sprint d’un peloton réduit c’est le prodige Wout van Aert qui remporte l’étape devant Elia Viviani à la photo-finish.

Après une rapide bataille, 5 coureurs forment dans un premier temps la bonne échappée, Anthony Turgis (Total Direct Énergie), Tony Gallopin (AG2R La Mondiale), Natnael Berhane (Cofidis), Odd Christian Eiking (Wanty Gobert) et Mads Wurtz Schmidt (Katusha Alpecin), puis dans un second temps Michael Schär (CCC Team) rejoint le club des 5. L’écart ne grimpera jamais au-dessus des 3’30’’. En cette première partie d’étape, Natnael Berhane fait sa cueillette de points pour le maillot à pois, 7 points récoltés sur les 7 disponibles.

L’équipe Astana collabore avec les équipes de sprinteurs depuis désormais de nombreux kilomètres, compte tenu du vent, Jakob Fuglsang aurait peut-être des idées de bordure. Au sprint intermédiaire, Odd Christian Eiking passe en tête devant Anthony Turgis. Dans le peloton pas de sprint pour face à Sonny Colbrelli qui devance Peter Sagan, Michael Matthews piégé, Viviani absent du sprint aujourd’hui. Le vent semble puissant. L’écart est désormais de 1’40”. Astana puis Education First mais encore INEOS ou Jumbo Visma tente de faire exploser le peloton rendant la course très nerveuse. À 70km de l’arrivée un groupe d’une quarantaine de coureurs perd les roues du peloton avant de revenir sur la queue de celui-ci dans la dernière ascension de la journée, la Côte de Malric.

À 35 kilomètres de l’arrivée, Julian Alaphilippe et Elia Viviani en personne tente un coup de bordure, le peloton est très étiré. L’écart descend sous la minute. Team INEOS présent à l’avant. Education First piégée qui avait initié la bataille est piégée, tout comme de nombreux outsiders au général tel que Jakob Fuglsang ou Thibaut Pinot. Dans ce second groupe fait partie également Giulio Ciccone, Vincenzo Nibali et Guillaume Martin. George Bennett 4ème au général ce matin est dans un troisième groupe.

Le premier groupe emmené par INEOS reprend l’échappée à 25km de l’arrivée. Il possède 30’’ d’avance sur le second groupe de piégés. Education First et Astana ont essayé toute la journée de créer des bordures pour se faire piégés lors du moment décisif. Un peloton d’une cinquantaine de coureurs compose le premier groupe. L’écart du second groupe descend à 10’’ mais il n’est désormais composé que d’une dizaine de coureurs. Giulio Ciccone est distancé du second groupe. Deux Movistar attendent Mikel Landa, victime d’un problème mécanique et qui se retrouve très loin.

Le groupe Pinot ne rentrera pas, il faudra faire les comptes à l’arrivée, l’étape a fait des dégâts chez certains leaders. L’écart continue de grimper au fil des kilomètres. Une quarantaine d’unité vont se jouer la victoire au sprint. La Sunweb emmène parfaitement son sprinter Michael Matthews. Dans un sprint décousu, c’est à la surprise générale que Wout van Aert dépose tous les sprinteurs. Il remporte sa première victoire individuelle sur la Grande Boucle à la photo-finish devant Elia Viviani. Le groupe Thibaut Pinot passe la ligne avec 1’40” de retard, Mikel Landa passe la ligne avec 2’09”.

Classement de la dixième étape :
1. Wout van Aert (Jumbo Visma) en 4h49’39”
2. Elia Viviani (Deceuninck Quick Step) m.t.
3. Caleb Ewan (Lotto Soudal) m.t.
4. Michael Matthews (Sunweb) m.t.
5. Peter Sagan (Bora Hansgrohe) m.t.
6. Jasper Philipsen (UAE Emirates) m.t.
7. Sonny Colbrelli (Bahrain Merida) m.t.
8. Matteo Trentin (Mitchelton Scott) m.t.
9. Oliver Naesen (AG2R La Mondiale) m.t.
10. Greg van Avermaet (CCC Team) m.t.

Le classement général après la dixième étape :
1. Julian Alaphilippe (Deceuninck Quick Step) en 43h27’15”
2. Geraint Thomas (Ineos) à 1’12”
3. Egan Bernal (Ineos) à 1’16”
4. Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma) à 1’27”
5. Emanuel Buchmann (Bora-hansgrohe) à 1’45”
6. Enric Mas (Deceuninck Quick Step) à 1’46”
7. Adam Yates (Mitchelton Scott) à 1’47”
8. Nairo Quintana (Movistar) à 2’04”
9. Dan Martin (UAE Emirates) à 2’09”
10. Giulio Ciccone (Trek Segafredo) à 2’32”

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Esteban Chaves : « Il se passe toujours des choses surprenantes sur la Vuelta »

Esteban Chaves entrevoit le bout du tunnel. Le grimpeur colombien de poche revient sur la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.