(c) Sirotti

Tour de France : Épatant, Julian Alaphilippe domine le chrono

Les grandes manœuvres pour les favoris viennent de débuter avec ce contre-la-montre individuel de Pau d’une distance de 27,2km. Sur un parcours assez compliqué dans la première partie et roulante dans son final Julian Alaphilippe (Deceuninck Quick Step) surclasse la concurrence et s’impose tout en puissance. Par là même il occasion il creuse son avance sur Geraint Thomas (INEOS) son dauphin à la veille du Tourmalet. 

La première vague de coureurs va permettre à certains spécialistes de l’exercice de s’installer aux premiers postes. Tony Marin (Jumbo Visma) transparent sur ce CLM va se faire rattraper par deux outsiders du jour, Chad Haga (Sunweb) vainqueur du CLM final du Giro et par Kasper Asgreen (Deceuninck Quick Step). L’Américain franchit la ligne en premier dans un temps de 36’22”. Même pas le temps de souffler que le Danois franchît la ligne dans un temps canon de 35’52’’. Alex Dowsett (Katusha Alpecin) perd un peu plus de temps sur ses deux dauphins et passe la ligne en troisième position.

Place désormais à la seconde vague de coureurs. De bonnes prestations pour les français Alexis Gougeard (AG2R La Mondiale) qui termine en 37’06” et Anthony Perez (Cofidis Solutions Crédits) en 36’53’’ respectivement 5ème et 4ème du classement provisoire. Stefan Kung (Groupama FDJ), l’un des outsiders du jour est victime d’une chute dans les premiers kilomètres de l’épreuve, il termine tout de même en 36’50’’. Parti très vite dans la première partie du CLM, Matej Mohoric (Bahrain Merida) signe un temps de 36’44”, tout comme Neilson Oliveira (Movistar) en 36’03’’, les deux étaient en tête lors des premiers intermédiaires. Le Portugais s’insère sur le podium provisoire en seconde position. Mads Wurtz Schmidt au contraire fini fort et va chercher la 4ème position provisoire en 36’31’’. Joseph Rosskopf (CCC) appuie très fort sur les pédales en passant en tête des deux premiers intermédiaires et lui aussi coince dans le final finissant en 36’01”.

Une succession de gros temps se font à l’arrivée. Alors qu’on voyait un duel Belge entre Wout van Aert (Jumbo Visma) et Thomas de Gendt (Lotto Soudal), Wout van Aert chute lourdement dans un virage et est contraint à l’abandon. Thomas de Gendt franchit la ligne en 35’36” et est le nouveau meilleur temps provisoire à l’arrivée, auteur d’un CLM étincelant. Alors qu’il effectuait un chrono très efficace, Maximilian Schachmann (Bora Hansgrohe) chute lourdement dans le dernier kilomètre, son épaule semble être touchée.

On va rentrer dans le money-time pour les coureurs jouant le classement général ! Richie Porte effectue un contre-la-montre du même niveau que lors de ses années d’or, il franchit la ligne dans un temps de 35’45’’. Le Danois de la formation Astana, Jakob Fuglsang, en termine en 36’07” très bon chrono pour lui encore souffrant de sa chute. Addition salée pour Romain Bardet qui en termine en 37’26” il ne montera pas sur le podium cette année. 35’36’’ pour Rigoberto Uran à l’arrivée, il ne prend pas la tête provisoirement pour seulement 2 dixièmes. Les grosses performances se suivent, comme Thibaut Pinot auteur d’une première partie excellente, il passe la ligne en 35’49, chrono réussi pour le Franc-comtois.

La Deceuninck Quick Step est en forme à l’image de l’espagnol Enric Mas qui signe un chrono de 35’58” très bon temps pour le grimpeur. Egan Bernal (INEOS) semble davantage en difficulté, il perd près de 2’ sur le futur vainqueur et franchit la ligne en 36’46”. Seul coureur capable de concurrencer le futur vainqueur, Geraint Thomas (INEOS)en termine en 35’15” effectuant un chrono de très haut rang. Jusqu’au moment où le sensationnel maillot jaune passe la ligne en 35’. Un contre-la-montre incroyable pour Julian Alaphilippe (Deceuninck Quick Step), le Français écrase littéralement les pédales et va décrocher la victoire d’étape en continuant d’accroitre son avance face à ses adversaires.

Classement de la treizième étape :
1. Julian Alaphilippe (Deceuninck Quick Step) en 35′
2. Geraint Thomas (INEOS) à 14″
3. Thomas de Gendt (Lotto Soudal) à 36″
4. Rigoberto Uran (Education First) m.t.
5. Richie Porte (Trek Segafredo) à 45″
6. Steven Kruijswijk (Jumbo Visma) m.t.
7. Thibaut Pinot (Groupama FDJ) à 49″
8. Kasper Asgreen (Deceuninck Quick Step) à 52″
9. Enric Mas (Deceuninck Quick Step) à 58″
10. Joey Rosskopf (CCC Team) à 1’01”

Classement provisoire après la treizième étape :
1. Julian Alaphilippe (Deceuninck Quick Step) en 53h01’09”
2. Geraint Thomas (INEOS) à 1’26”
3. Steven Kruijswijk (Jumbo Visma) à 2’12”
4. Enric Mas (Deceuninck Quick Step) à 2’44”
5. Egan Bernal (INEOS) à 2’52”
6. Emmanuel Buchmann (Bora Hansgrohe) à 3’04”
7. Thibaut Pinot (Groupama FDJ) à 3’22”
8. Rigoberto Uran (Education First) à 3’54”
9. Nairo Quintana (Movistar) à 3’55”
10. Adam Yates (Mitchelton Scott) m.t.

 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Benoît Cosnefroy : « J’avais des jambes de feu »

Troisième en ouverture en attaquant à plusieurs reprises, troisième le lendemain au sprint, Benoît Cosnefroy …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.