(c) Sirotti

Pierre Latour n’exclut pas un forfait pour le Tour de France

Dans une entretien publié sur Ledauphiné.com, Pierre Latour évoque sa forme actuelle et dresse un bilan plus que négatif de son récent Tour de Suisse. Le drômois, victime d’une lourde chute en début d’année et de retour à la compétition à la fin du mois de mai au Grand Prix de Plumelec, ne parvient pas à retrouver de bonnes sensations alors que Tour de France débute dans moins de deux semaines. 13e au général et maillot blanc l’année dernière, il n’exclut d’ailleurs pas un forfait s’il se trouve « vraiment collé cette semaine au championnat de France. »

Alors qu’il défend son double titre de champion de France du chrono ce jeudi, le coureur de la formation AG2R – La Mondiale se montre relativement réalise vis-à-vis de sa situation. « C’était un Tour de Suisse vraiment pourri. Les sensations étaient bonnes les premiers jours, mais en fin de semaine, il n’y avait rien qui allait, déclare-t-il. Je ne sais pas trop comment expliquer cette méforme. Mon corps n’avait plus l’habitude de travailler à ces intensités, et sur le deuxième chrono ça n’allait vraiment pas (79e à 1’52 d’Yves Lampaert). J’étais vide, rien ne sortait des pédales. »

S’il parvient tout de même à relativiser : « Il y a pire ! Mais les saisons sont longues et j’essaye plutôt de me dire que si ça ne va pas maintenant, ça finira par tourner », il ne se fait guère d’illusion concernant ses chances de conserver son titre sur l’épreuve chronométrée. « Le triplé ? On ne sait jamais mais j’ai du mal à y croire avec les sensations que j’ai actuellement et le parcours pour hommes forts qui s’annonce. Je suis prêt à accepter de perdre ce maillot, d’autant que des coureurs comme Benjamin Thomas, Rémi Cavagna, Stéphane Rossetto, Alexis Gougeard ou Nans Peters seront de sérieux concurrents. »

Il évoque enfin le Tour de France, lui qui aurait du être le principal soutient de Romain Bardet dans la montagne. « Si j’ai les jambes que j’avais à la fin du Tour de Suisse, c’est impossible d’imaginer faire le Tour, se désole-t-il. Je me ferais taper dessus tous les jours, ça ne servirait à rien. C’est mieux de faire ça que d’y aller et ne rien faire. Après, si ça va mieux cette semaine, on peut espérer que ça aille bien en troisième semaine du Tour. La course en ligne sera un bon indicateur, car ça fait un paquet de temps que je n’ai pas fait cette longueur. »

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour de France 2020 : Le direct de la 21e étape (Mantes-la-Jolie>Paris Champs-Élysées)

Suivez le direct du Tour de France 2020 avec l’app VeloPro.fr sur votre mobile ou …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.