(c) Itzulia

Mikel Landa : « J’avais de bonnes jambes et je voulais confirmer cette sensation »

Seul favori qui a placé une offensive avant le mur final, Mikel Landa a tenté sa chance, en vain, à 3km de l’arrivée. Dixième au sommet de la Planche des Belles Filles, le basque a parfaitement maitrisé son sujet perdant moins de 10 secondes sur Geraint Thomas. Sortant du Giro, ce premier rendez vous a été le moment de se tester et de voir que les jambes réagissaient bien. La formation Movistar a été la plus active sur l’étape d’hier prenant les choses en mains dès le Col des Chevrères. Alejandro Valverde et Marc Soler n’ont pas hésité à se sacrifier pour leurs leaders. Mikel Landa commente à l’arrivée de la sixième étape :

« C’était la première étape de montagne, j’avais de bonnes jambes et je voulais confirmer cette sensation, pour voir si même nos adversaires voulaient accélérer le rythme. Cependant, sur une arrivée comme celle-ci, avec ces pentes finales difficiles, chacun garde une réserve d’énergie pour le final et il est donc aussi difficile de creuser de vrais écarts. Les sensations après l’étape sont bonne : même si Thomas a gagné quelques secondes sur nous, je suis exactement là où je voulais être à ce stade de la course. Je pense que nous pouvons affronter les prochaines fractions de montagne avec de bons espoirs. »

Rendez-vous donc dans les Pyrénées pour la formation Movistar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.