(c) Sirotti

Julian Alaphilippe : « Le maillot jaune est envisageable, je vais faire le maximum »

Julian Alaphilippe était très attendu au départ de la huitième étape du Tour de France. De Mâcon à Saint-Étienne, sept difficultés émaillent le parcours, semblable à celui d’une petite classique ardennaise. Un terrain de jeu idéal pour le numéro 1 mondial, qui n’a que six secondes à boucher pour récupérer le maillot jaune des épaules de Giulio Ciccone. D’autant que huit secondes de bonification seront attribuées au premier coureur au sommet de la dernière difficulté du jour. « Ça s’annonce difficile encore une fois, prévenait Alaphilippe à notre micro. Il y a beaucoup de dénivelé, beaucoup de difficultés. L’équipe du maillot jaune va surement contrôler, il faut voir comment ça se passe. Le maillot jaune est envisageable, je ferai le maximum si j’ai les bonnes jambes. Si l’échappée est reprise, je ferai le sprint bonus, c’est sûr. Sinon, ça n’aurait aucun intérêt. Il va falloir rester concentré jusqu’à la ligne. »

Lire aussi > Greg Van Avermaet : « Une belle et difficile étape, comme je les aime »

S’il ne réussit pas à décrocher Ciccone ce samedi, Alaphilippe sait bien que d’autres opportunités se présenteront à lui. Dès demain, la neuvième étape pourrait aussi lui convenir. Un sprint bonus y sera également disputé au sommet de la dernière bosse, placée à 15 kilomètres du but. « Il y a vraiment de belles choses à faire dans les prochaines jours. Je vais continuer à prendre jour après jour, comme depuis le départ. »

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Strade Bianche 2020 : Le direct commenté

    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.