(c) Sirotti

Geraint Thomas : « J’ai senti dès le départ que je n’étais pas bien »

Le tenant du titre a montré un premier signe de faiblesse ce samedi, sur la route du Tourmalet. Très attendu pour ce premier test en haute altitude après avoir été battu par Julian Alaphilippe sur le chrono, Geraint Thomas a une nouvelle fois concédé du temps au maillot jaune. Décroché du groupe des favoris sous la flamme rouge, le Gallois a pris son rythme pour limiter la casse. Il a finalement conclu 8e à 36″ du vainqueur Thibaut Pinot, soit un débours de 30″ sur le maillot jaune. S’il conserve sa deuxième place au général, Thomas recule à 2″02″ d’Alaphilippe. Il voit également Steven Kruijswijk se rapprocher à 12″.

Lire aussi > Julian Alaphilippe : « Je me suis battu avec mes limites »

« Pour être honnête, j’ai senti dès le départ que je n’étais pas bien. Je devais contrôler mon effort, expliquait alors le dossard numéro 1. Je n’ai pas vraiment cherché à suivre les attaques. J’ai pensé que prendre mon rythme était la meilleure solution pour limiter mon retard plutôt que de les suivre et d’exploser dans la partie la plus dure à la fin. Peut-être aurais-je dû tenter de rester avec eux, mais il y a des jours comme ça… »

Tout n’est pas perdu pour autant dans les rangs d’Ineos. D’abord, Egan Bernal a conclu cinquième de l’étape et récupère le maillot blanc. Ensuite, Thomas reste bien en course pour le sacre final malgré sa contre-performance du jour. Dès demain, il aura une revanche à prendre entre Limoux et Foix. Il y aura ensuite la journée de repos pour se refaire une condition et basculer dans les Alpes à 100%. « C’était une journée très dure, mais il reste encore beaucoup à faire, prévenait le vainqueur sortant. J’espère me sentir mieux demain. » Ce dimanche, trois cols de première catégorie émailleront la deuxième partie d’étape. Un terrain idéal pour mettre en place de grandes offensives et rappeler son rang à ses rivaux.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Esteban Chaves : « Il se passe toujours des choses surprenantes sur la Vuelta »

Esteban Chaves entrevoit le bout du tunnel. Le grimpeur colombien de poche revient sur la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.