Le leader de la Sky au sommet de Gran Sasso d'Italia. (c) Sirotti

David Lappartient ne sait pas si le cas Froome sera résolu avant le Tour de France

Présent sur la 17e étape du Giro, le président de l’Union Cycliste Internationale s’est montré réservé sur la participation du tenant du titre au prochain Tour de France. D’un côté, il aurait aimé que Chris Froome se suspende volontairement pendant la procédure, mais de l’autre, il retient que le Britannique a légalement le droit de courir.

Actuellement quatrième du Giro et vainqueur au sommet du Monte Zoncolan, Christopher Froome (Sky) n’est pas suspendu et peut donc courir où il le souhaite. Malgré un contrôle anormal au Salbutamol sur la Vuelta qu’il a remportée la saison dernière, avec une concentration deux fois supérieur à la limite autorisée, le quadruple vainqueur de la Grande Boucle pourrait donc légitimement défendre son titre sur le Tour si la procédure n’est pas close d’ici début juillet. Le risque étant que, s’il venait à être déclaré coupable et suspendu par l’UCI, Froome serait déchu de ses résultats a posteriori, laissant des classements incomplets partout où il est passé depuis la fin de saison dernière.

Rappelant à l’envie que le Britannique avait le droit de courir tant que l’enquête n’était pas arrivée à son terme, David Lappartient a tout de même rappelé que les organisateurs du Tour de France avaient le droit de refuser un coureur pour des questions d’images. A la discrétion d’ASO, cette solution semble peu envisageable. Elu en septembre dernier, le président français de l’UCI espérait déjà que le cas soit résolu avant le Giro, il attend maintenant qu’il soit réglé avant le Tour de France. Sans aucune certitude.

Lire aussi : Dave Brailsfort : “L’affaire aurait dû rester confidentielle”

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Paris-Nice : Le chrono en direct commenté

Après trois jours de course sans répit sur le plat, la 78e édition de Paris-Nice …

2 Commentaires

  1. Pourquoi le refus par ASO de prendre Froome est inenvisageable? ASO peut et DOIT le faire!!!

    Une hypothèse parfaitement possible est que Froome, en jaune à deux jours de l’arrivée soit
    condamné par le tribunal et donc exclus de la course!

    un tel scenario serai un desastre pour le cyclisme, et c’est parfaitement possible! d’autant que le tribunal pourrai le faire expres

    ASO doit prendre ses responsabilités!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.