(c) Tour Colombia / Anderson Bonilla

Tour Colombia : Julian Alaphilippe signe un numéro exceptionnel et prend la tête du général

Les coureurs n’ont pas ménagé leurs efforts ce samedi, lors de l’avant-dernière étape du Tour Colombia. Sur un parcours très exigeant, toujours à plus de 2000 mètres au-dessus du niveau de la mer, Julian Alaphilippe a dompté les cinq grands prix de la montagne pour aller au bout d’une échappée royale. Repris par Miguel Angel Lopez qui est sorti du peloton dans l’ultime ascension, le Français s’est accroché à la roue du Colombien pour régler un groupe de cinq à l’arrivée. Grâce à ce tour de force, Alaphilippe est le nouveau leader du Tour Colombia. Il compte huit secondes d’avance sur Daniel Martinez et vingt-trois sur Miguel Angel Lopez à l’aube de la dernière étape. 

Alors que l’on attendait les baroudeurs, ce sont les favoris qui se dégagent dans la première ascension de l’Alto El Nano (2,9km à 5,6%, à répéter quatre fois). Dix-sept coureurs partent à l’abordage après une quinzaine de kilomètres. Ivan Sosa (Sky), Winner Anacona, Richard Carapaz (Movistar), Daniel Martinez (EF), Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), Davide Villella, Rodrigo Contreras (Astana), Oscar Sevilla, Edward Beltran (Medellin), Oscar Quiroz (Coldeportas Bicicletas Strongman), Juan Pablo Suarez (GW-Shimano), Brayan Sanchez (Orgullo Paisa), Julio Alexis Camacho (Coldeportes Zenu), Jorge Castiblanco (Illuminate), Alvaro Duarte et Sebastian Castano (Colombie) forment l’échappée du jour. Parmi ces courageux, cinq figurent dans le top 15 du classement général, notamment Alaphilippe qui en occupe la deuxième place et Martinez la quatrième. Le groupe de tête prend rapidement 1’45” d’avance sur le peloton lancé à sa poursuite.

Cette échappée aussi royale qu’inattendue permet à Alaphilippe et Martinez de se disputer les sprints intermédiaires en quête de bonifications. Le Français remporte le premier, mais s’incline sur les deux suivants face au jeune Colombien. Reste alors un dernier tour de circuit, et, donc, une dernière ascension de l’Alto El Nano avant d’attaquer la montée finale : l’Alto La Union (7,5km à 5,2%). L’imposant groupe de tête commence à perdre des unités, mais ceux qui restent à l’avant ne concèdent pas de terrain au peloton emmené par l’équipe Sky. A 40 kilomètres du but, l’écart est encore de 1’40” en faveur des hommes de tête.

Alors que l’écart avec le peloton réduit passe sous la minute à vingt kilomètres de l’arrivée, Sosa et Alaphilippe faussent compagnie au reste de l’échappée. Le duo est finalement repris par Anacona et Contreras : Sosa s’accroche, mais Alaphilippe ne parvient pas à suivre. Martinez revient à son tour pour former un quatuor en tête. Les quatre hommes s’attaquent à tour de rôle dans le dernier col. Sur les pourcentages les plus violents, Sosa semble s’envoler vers le succès, mais Martinez revient encore ! Les deux Colombiens s’entendent en tête, alors que derrière eux les favoris du peloton commencent à s’attaquer. Un groupe avec Egan Bernal, Sergio Henao (Sky), Rigoberto Uran (EF), Miguel Angel Lopez (Astana) et Nairo Quintana (Movistar) se lance à leur poursuite. Rapidement, Lopez montre qu’il est le plus fort et rattrape les coureurs distancés de l’échappée. Alaphilippe et Carapaz sont les seuls à pouvoir accrocher sa roue.

Les deux jeunes Colombiens rallient le sommet ensemble, suivis à une quinzaine de secondes par un trio Lopez-Carapaz-Alaphilippe. Ces trois-là reviennent finalement à moins de 800 mètres de la ligne sur Sosa et Martinez ! Alaphilippe fait parler sa vitesse de pointe dans ce sprint à cinq et s’impose après un numéro exceptionnel. Lopez est deuxième devant Carapaz. Un final extra-ordinaire qui donne à Alaphilippe la tête du général à la veille de la dernière étape. Leader au départ, son coéquipier Bob Jungels a lui réglé le petit peloton pour la sixième place et occupe désormais la cinquième place du classement.

Classement de la cinquième étape : 
1. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) en 4h16’44”
2. Miguel Angel Lopez (Astana) m.t.
3. Richard Carapaz (Movistar) m.t.
4. Daniel Martinez (EF) m.t.
5. Ivan Sosa (Sky) à 6″
6. Bob Jungels (Deceuninck-Quick Step) à 42″
7. Rigoberto Uran (EF) m.t.
8. Alejandro Osorio (Nippo Vini Fantini) m.t.
9. Nairo Quintana (Movistar) m.t.
10. Egan Bernal (Sky) m.t.

Classement général après la cinquième étape :
1. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) en 14h40’46”
2. Daniel Martinez (EF) à 8″
3. Miguel Angel Lopez (Astana) à 23″
4. Ivan Sosa (Sky) à 29″
5. Bob Jungels (Deceuninck-Quick Step) à 53″
6. Richard Carapaz (Movistar) à 55″
7. Rigoberto Uran (EF) à 57″
8. Lawson Craddock (EF) m.t.
9. Egan Bernal (Sky) à 1’05”
10. Oscar Sevilla (Medellin) à 1’27”

 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour de France 2020 : Le direct de la 18e étape (Méribel>La Roche-sur-Foron)

Suivez le direct du Tour de France 2020 avec l’app VeloPro.fr sur votre mobile ou …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.