(c) Sirotti

Strade Bianche : Présentation de l’édition 2019

13e édition des Strade Bianche (1.UWT), samedi 9 mars
Sienne > Sienne, 184 kilomètres

Palmarès :
2018 | Tiesj Benoot
2017 | Michal Kwiatkowski
2016 | Fabian Cancellara
2015 | Zdenek Stybar
2014 | Michal Kwiatkowski
2013 | Moreno Moser
2012 | Fabian Cancellara
2011 | Philippe Gilbert
2010 | Maxim Iglinskiy
2009 | Thomas Löfkvist

Infos :

Parmi les courses les plus spectaculaires de la saison, la Classique des Strade Bianche se tiendra ce samedi. Pas de longues ascensions au programme, mais des bosses sèches et, surtout, 63 kilomètres de chemins de terre divisés en onze secteurs. Le profil dessiné autour de Sienne est long de 184 kilomètres, soit un peu plus d’un tiers à parcourir sur des routes non goudronnées. Après un premier secteur pour se mettre en jambes, les coureurs attaqueront le premier point chaud de la course au km25 : le deuxième secteur. Ce dernier commence par une courte descente avant de mettre les coureurs au prise avec une première ascension affichant par endroit des pourcentages supérieurs à 10%.

20 kilomètres de chemins de terre regroupés entre le km 75 et le km 97

Les troisième et quatrième secteurs s’enchaîneront ensuite rapidement. Ils mèneront les coureurs à la deuxième difficulté du jour, le Montalcino (4km à 5%) avant d’aborder le cinquième chemin de terre, le plus long du jour. 11,9 kilomètres de terrain non goudronnée suivis par un petit kilomètre de route “normale” avant d’attaquer directement le sixième secteur, long de 8 unités. Soit près de 20 kilomètres de chemins de terre regroupés entre le km 75 et le km 97. Les coureurs pourront ensuite profiter d’une vingtaine de kilomètres sur route goudronnée, avant d’aborder l’exigeant septième secteur. 9,5 kilomètres où s’enchaîneront montée et descente sans répit avant de retrouver le goudron.

Dix kilomètres plus tard, le huitième secteur, le deuxième plus long du jour, avec 11,5 unités au compteur. Le passage le plus dur de la course selon les organisateurs. Les forts pourcentages du Monte Sante Marie dans la montée comme dans la descente promettent de mettre les organismes à rude épreuve. Restera alors une quarantaine de kilomètres à couvrir et encore trois secteurs, chacun marqué par des pourcentages à deux chiffres. Long de 2,4 kilomètres, le dixième chemin de terre tient en son sein le Colle Pinzuto (15% au maximum). Finalement, le dernier secteur amènera les coureurs sur un court raidard à 18% après une partie descendante technique.

Benoot, Stybar, Fuglsang, Van Aert, Van Avermaet… Un plateau très dense pour une course dantesque

C’en est fini des 63 kilomètres de chemins de terre, mais il reste encore 12 unités pour rallier l’arrivée. Ces derniers kilomètres ne seront jamais plat non plus, avec en point d’orgue un nouveau passage à plus de 10% à 500 mètres de la ligne. Toutes les difficultés passées, il faudra rester vigilant, l’arrivée étant située après une courte descente à 7%. Les virages serrés du final pourraient aussi jouer un rôle si les coureurs exténués venaient à manquer de lucidité.

Il faudra donc être plus que costaud pour venir à bout de ce parcours dantesque. Le tenant du titre Tiesj Benoot (Lotto Soudal), en délicatesse avec son genou et incertain pendant un temps, sera bien présent au départ. Il pourra compter sur le renfort de Tim Wellens. Vainqueur en 2015 et dans une forme olympique depuis le début de saison, Zdenek Stybar (Deceuninck-Quick Step) sera également candidat au titre. Tout comme son coéquipier Julian Alaphilippe. Jakob Fuglsang et Alexey Lutsenko conduiront eux les Astana, alors que Vincenzo Nibali guidera la Bahrain-Merida. Impressionnant troisième l’an passé, Wout van Aert a la confiance de la Jumbo-Visma. L’équipe Sky ne sera pas en reste avec Gianni Moscon et Geraint Thomas, alors que Greg Van Avermaet guidera seul la CCC. Finalement, UAE mêle expérience et fougue avec d’un côté Rui Costa et de l’autre son prodige Tadej Pogacar.

Les onze secteurs de chemins de terre : 
1. du km17,6 au km19,7 – 2,1km
2. du km25 au km30,8 – 5,8km
3. du km36,9 au km41,3 – 4,4km
4. du km47,6 au km53,1 – 5,5km
5. du km75,8 au km87,7 – 11,9km
6. du km 88,7 au km96,7 – 8km
7. du km 111,7 au km121,2 – 9,5km
8. du km130 au km141,5 – 11,5km
9. du km160 au km160,8 – 0.8km
10. du km164,6 au km167 – 2,4km
11. du km171 au km172,1 – 1,1km

Cartes et profils :

La starlist provisoire :

LOTTO SOUDAL ✓
1 BENOOT Tiesj
2 HAGEN Carl Fredrik
3 KEUKELEIRE Jens
4 MARCZYNSKI Tomasz
5 NAESEN Lawrence
6 VAN DER SANDE Tosh
7 WELLENS Tim

AG2R LA MONDIALE ✓
11 GASTAUER Ben
12 BIDARD François
13 DENZ Nico
14 DILLIER Silvan
15 GENIEZ Alexandre
16 JAUREGUI Quentin
17 PETERS Nans

ASTANA PRO TEAM ✓
21 FUGLSANG Jakob
22 BALLERINI Davide
23 BIZHIGITOV Zhandos
24 FRAILE Omar
25 CATALDO Dario
26 GRUZDEV Dmitriy
27 LUTSENKO Alexey

BAHRAIN – MERIDA ✓
31 NIBALI Vincenzo
32 BOLE Grega
33 GAROSIO Andrea
34 NIBALI Antonio
35 PERNSTEINER Hermann
36 PIBERNIK Luka
37 TRATNIK Jan

BORA – HANSGROHE ✓
41 MAJKA Rafal
42 BENEDETTI Cesare
43 BODNAR Maciej
44 GATTO Oscar
45 MÜHLBERGER Gregor
46 OSS Daniel
47 SCHACHMANN Maximilian

CCC TEAM ✓
51 VAN AVERMAET Greg
52 CERNÝ Josef
53 SCHAER Michael
54 VAN HOOYDONCK Nathan
54 VAN HOECKE Gijs
56 VAN KEIRSBULCK Guillaume
57 WISNIOWSKI Lukasz

DECEUNINCK-QUICK-STEP ✓
61 STYBAR Zdenek
62 ALAPHILIPPE Julian
63 CAPECCHI Eros
64 DEVENYNS Dries
65 LAMPAERT Yves
66 SERRY Pieter
67 VAKOC Petr

EF EDUCATION FIRST ✓
71 BETTIOL Alberto
72 CAICEDO Jonathan
73 CLARKE Simon
74 HOWES Alex
75 BENNETT Sean
76 LOGAN Owen
77 MORTON Lachlan

GROUPAMA – FDJ ✓
81 KÜNG Stefan
82 ARMIRAIL Bruno
83 DUCHESNE Antoine
84 LUDVIGSSON Tobias
85 LADAGNOUS Matthieu
86 SEIGLE Romain
87 VINCENT Léo

MITCHELTON – SCOTT ✓
91 AFFINI Edoardo
92 BOOKWALTER Brent
93 DURBRIDGE Luke
94 JUUL JENSEN Christopher
95 SCHULTZ Nicholas Jack Willia
96 SCOTSON Callum
97 STANNARD Robert

MOVISTAR TEAM ✓
101 CARAPAZ Richard
102 BARBERO Carlo
103 BETANCUR Carlos
104 OLIVEIRA NELSON
105 PRADES Eduard
106 ROJAS José
107 SEPULVEDA Eduardo

NERI SOTTOLI SELLE ITALIA KTM ✓
111 VISCONTI Giovanni
112 BERTAZZO Liam
113 FONZI Giuseppe
114 PACIONI Luca
115 RAGGIO Luca
116 SCHÖNBERGER Sebastian
117 VELASCO Simone

NIPPO – FANTINI – FAIZANE’ ✓
121 MOSER Moreno
122 BAGIOLI Nicola
123 CANOLA Marco
124 CIMA Damiano
125 HATSUYAMA Sho
126 LOBATO DEL VALLE Juan Jose
127 LONARDI Giovanni

 TEAM DIMENSION DATA ✓
131 KREUZIGER Roman
132 JANSE VAN RENSBURG Reinardt
133 KING Benjamin
134 MADER Gino
135 TILLER Rasmus
136 VALGREN Michael
137 VENTER Jaco

TEAM JUMBO – VISMA ✓
141 VAN AERT Wout
142 DE TIER Floris
143 POWLESS Neilson
144 HOFSTEDE Lennard
145 TOLHOEK Antwan
146 VAN DER HOORN Taco
147 VAN POPPEL Danny

TEAM KATUSHA ALPECIN ✓
151 BATTAGLIN Enrico
152 CRAS Steff
152 BOSWELL Ian
153 GUERREIRO Rúben
154 HAAS Nathan
156 KUZNETSOV Viacheslav
157 STRAKHOV Dmitrii

TEAM SKY ✓
161 THOMAS Geraint
162 BASSO Leonardo
163 DOULL Owain
164 GOLAS Michal
165 MOSCON Gianni
166 PUCCIO Salvatore
167 ROSA Diego

TEAM SUNWEB ✓
171 ROCHE Nicolas
172 ARNDT Nikias
173 HIRSCHI Marc
174 KRAGH ANDERSEN Asbjoern
175 HINDLEI Jai
176 OOMEN Sam
177 POWER Rob

TREK – SEGAFREDO ✓
181 MOLLEMA Bauke
182 FELLINE Fabio
183 BEPPU Fumiyuki
184 CONCI Nicola
185 IRIZAR ARAMBURU Markel
186 MOSCHETTI Matteo
187 SKUJINS Toms

UAE TEAM EMIRATES ✓
191 GAVIRIA RENDON Fernando
192 FARIA DA COSTA Rui Alberto
193 FERRARI Roberto
194 LAENGEN Vegard Stake
195 PETILLI Simone
196 PHILIPSEN Jasper
197 POGACAR Tadej

VITAL CONCEPT – B&B HOTELS ✓
201 BAGOT Yoann
202 CAM Maxime
203 DE BACKER Bert
204 ERMENAULT Corentin
205 LAMMERTINK Steven
206 MOTTIER Justin
207 TURGIS Jimmy

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Paris-Nice : Le chrono en direct commenté

Après trois jours de course sans répit sur le plat, la 78e édition de Paris-Nice …

2 Commentaires

  1. Excellent article, merci !

    Au niveau des gars qui peuvent faire une bonne course, (mais qui sont plus des outsiders que des favoris) j’ajouterai Y Lampaert, qui progresse, tout comme T Skujins qui est en forme ascendante et qui peut faire de bonnes choses sur ce type de terrain. Chez Trek, ils ont aussi Mollema (qui a progressé sur sa maîtrise des courses d’un jour depuis l’an dernier) et F Felline, qui est polyvalent et sera motivé.

    Bodnar, Kreuziger, Carapaz, Schachman, Majka peuvent aussi être dans le jeu.

    Merci pour tous vos articles que je consulte quotidiennement.

    Superbe plateau.

    • L’absence des 3 gars du podium 2014 des Strade Bianche, est quand même dommage. Cette édition avait réuni (on ne pouvait pas s’en douter à l’époque) les 3 futurs champions du Monde dans l’ordre. Kwiatko (Champion en 2014), Sagan (Champion en 2015, 2016 et 2017), Valverde (tenant du titre Mondial).

      Les Strade sont peut être la seule course qui a réuni ce podium.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.