EN DIRECT

Tour de Cologne : Baptiste Planckaert remporte une course folle

Classique importante du calendrier allemand, le Tour de Cologne/Rund um Köln, se tenait aujourd’hui et formait, comme son nom l’indique, une boucle autour de Cologne. Le parcours était relativement vallonné, et les difficultés suffisantes pour éliminer la plupart des sprinteurs. Au final, la course a été folle, avec le groupe victorieux partant dès le début de la course. Et c’est finalement un outsider qui lève les bras, en la personne de Baptiste Planckaert. 

La course est très animée dès le début, avec de nombreuses attaques. Le peloton reste toutefois vigilant, et aucun groupe ne parvient à prendre le large au cours de la première heure. Il faut attendre le kilomètre 50 pour finalement voir un coup sortir. Ce qui est surprenant, c’est le nom des coureurs présents à l’avant. Sur les 16 membres, nous retrouvons notamment Nils Politt et Nathan Haas (Katusha-Alpecin), Baptiste Planckaert (Wallonie-Bruxelles), Benjamin Declercq et Thomas Sprengers (Sport Vlaanderen) mais surtout Sam Bennett (Bora-Hansgrohe). Le sprinteur irlandais, ultra favori du jour, est d’ailleurs accompagné de deux équipiers avec Andreas Schillinger et Christopher Pfingsten. Ce gros groupe prend rapidement près de trois minutes d’avance, et le peloton semble avoir du mal à empêcher l’écart d’augmenter.

Alors que nous arrivons dans les soixante-dix derniers kilomètres, et que le groupe compte près de cinq minutes d’avance et est bien parti pour se jouer la gagne, une scission s’opère. Les plus faibles sont distancés, et nous retrouvons ainsi neuf hommes dans le premier groupe : Sam Bennett, Christopher Pfingsten et Andreas Schillinger (Bora – hansgrohe), Nils Politt et Nathan Haas (Katusha – Alpecin), Clément Carisey (Israel Cycling Academy), Baptiste Planckaert et Lionel Taminiaux (Wallonie-Bruxelles), ainsi que Jonas Rutsch (Team Lotto – Kern Haus). L’écart avec les poursuivants s’accroît avec les kilomètres, et malgré le retour de Ben Perry (Israel Cycing Academy) à une trentaine de kilomètres de l’arrivée, il est de plus en plus certain que ces dix hommes vont se jouer la gagne.

Dans les dernières bosses de la journée, la course usante commence à peser dans les jambes de certains. Deux coureurs sont notamment distancés avant l’entrée sur la partie plate, et se retrouvent définitivement éliminés du jeu. Il s’agit, de manière inattendue, de Sam Bennett et de Nathan Haas. Alors que les coureurs entrent sur le circuit final, il est évident que la gagne va se jouer parmi les huit de tête. Les coureurs commencent évidemment à se regarder, et c’est là qu’un duo composé de Pfingsten et Planckaert parvient à sortir. Derrière, ça s’enterre, et les deux foncent vers la ligne. Au sprint, le plus rapide se révèle être le belge Baptiste Planckaert, qui devance donc son adversaire, alors que son coéquipier Taminiaux arrive troisième.

Le top 10 :

1. Baptiste Planckaert (Wallonie-Bruxelles)
2. Christoph Pfingsten (Bora – hansgrohe)
3. Lionel Taminiaux (Wallonie-Bruxelles)
4. Nils Politt (Team Katusha – Alpecin)
5. Andreas Schillinger (Bora – hansgrohe)
6. Benjamin Perry (Israel Cycing Academy)
7. Clément Carisey (Israel Cycing Academy)
8. Jonas Rutsch (Team Lotto – Kern Haus)
9. Nathan Haas (Team Katusha – Alpecin)
10. Sam Bennett (Bora – hansgrohe)

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Caleb Ewan : « Mon rêve d’enfant est devenu réalité »

Caleb Ewan tient sa victoire. Après quatre podiums en autant de sprints massifs, l’Australien s’est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.