EN DIRECT

4 Jours de Dunkerque : Dylan Groenewegen répond présent, Marc Sarreau deuxième

En parallèle du Giro, une autre course au maillot rose débutait ce mardi : les 4 Jours de Dunkerque. Au départ de la sous-préfecture du Nord, le peloton devait couvrir 172,9 kilomètres pour rallier Condé-sur-l’Escaut. Sans grande difficulté, la première étape s’est alors conclue par un emballage massif, couronnant Dylan Groenewegen. Le Néerlandais était le grand favori et n’a pas déçu : il s’impose semble-t-il sans forcer et portera demain le maillot de leader. Marc Sarreau doit se contenter du premier accessit, devant Mike Teunissen. 

La 65e édition des 4 Jours s’élance sous un soleil radieux. Quatre hommes attaquent au départ de Dunkerque. Elmar Reinders (Roompot-Charles), Tom Devriendt (Wanty-Gobert), Samuel Leroux (Roubaix Lille Métropole) et Nicolas Baldo (St Michel-Auber 93) forment l’échappée, mais le peloton refuse de laisser filer. Au maximum, le quatuor parvient à prendre 2’30” d’avance, mais est rapidement ramené à portée de fusil.

Les équipiers des sprinteurs dictent l’allure du peloton et ne prennent aucun risque. A 60 kilomètres de la ligne, il y a déjà moins d’une minute entre les deux entités de course. Les quatre hommes de tête sont ensuite maintenus à 45″ du peloton dans les kilomètres qui suivent. Malgré la présence de l’épouvantail Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma), c’est bien la Groupama-FDJ qui fournit le plus gros travail en tête de peloton. Les coéquipiers de Marc Sarreau contrôlent sereinement, et s’assurent de ne pas revenir trop tôt sur l’échappée.

A 20 unités du but, le quatuor de tête compte encore 25″ d’avance. Alors que le peloton est sur le point d’effectuer la jonction, Reinders relance l’allure. Il est suivi par Leroux alors que Baldo et Devriendt se font reprendre. Le duo de rescapés de l’échappée initiale entre dans les dix derniers kilomètres avec une dizaine de secondes d’avance. Cependant, le second sprint intermédiaire du jour est placé à 6 bornes de la ligne et incite les équipiers des favoris à accélérer. Mais trop tard, Reinders y devance Leroux, cinq secondes devant le peloton. Les deux fuyards sont repris juste après.

Les Jumbo-Visma s’annoncent alors en nombre à l’avant du peloton et empêchent toute attaque dans le final. La route se rétrécit et la tension monte, plusieurs coureurs vont à terre dans les deux derniers kilomètres, mais le peloton reste groupé au passage de la flamme rouge. Parfaitement lancé par son équipe, Dylan Groenewegen s’impose sans forcer devant Marc Sarreau. Le Néerlandais a tellement bien été emmené que son lanceur Mike Teunissen conclut troisième.

Le classement de la première étape : 
1. Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) en 4h17’45”
2. Marc Sarreau (Groupama-FDJ) t.m.t.
3. Mike Teunissen (Jumbo-Visma)
4. Pierre Barbier (Natura4Ever-Roubaix Lille Métropole)
5. Emils Liepins (Wallonie-Bruxelles)
6. Bryan Coquard (Vital Concept-B&B Hotels)
7. Rudy Barbier (Israel Cycling Academy)
8. Cyril Barthe (Euskadi Murias Basque Country)
9. Amund Jansen (Jumbo-Visma)
10. Timothy Dupont (Wanty-Gobert)

Le classement général après la première étape : 
1. Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) en 4h17’35”
2. Marc Sarreau (Groupama-FDJ) à 1″
3. Mike Teunissen (Jumbo-Visma) à 6″
4. Rudy Barbier (Israel Cycling Academy) à 8″
5. Dries De Bondt (Corendon-Circus) à 9″
6. Pierre Barbier (Natura4Ever-Roubaix Lille Métropole) à 10″
7. Emils Liepins (Wallonie-Bruxelles) t.m.t.
8. Bryan Coquard (Vital Concept-B&B Hotels)
9. Cyril Barthe (Euskadi Murias Basque Country)
10. Amund Jansen (Jumbo-Visma)

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Steven Kruijswijk : « C’était un grand jour pour nous »

Alors qu’on s’attendait à une démonstration de force dans l’ascension finale du Tourmalet, hier, de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.