Championnat des Flandres : Le stagiaire Jannik Steimle crée la sensation

On attendait un sprinteur de renom victorieux ce vendredi à Koolskamp sur le 104ème Championnat des Flandres de l’histoire. Ce n’est finalement ni un sprinteur, ni un coureur très connu qu’il s’est imposé. Au terme d’un final décousu, c’est ainsi le stagiaire de la Deceuninck-Quick Step, futur pro au sein de l’écurie belge, Jannik Steimle, qui a tiré les marrons du feu grâce à une attaque dans les huit derniers kilomètres. En gros rouleur, et profitant aussi d’une vraie désorganisation derrière lui, le jeune Allemand de 23 ans s’en est allé résister à Tim Roosen (Jumbo-Visma), sorti en contre, pour s’offrir son premier succès dans l’équipe de Patrick Lefévère … et ce pendant son stage ! Il l’emporte donc devant Roosen, qui lui-même devance sur la ligne son leader Dylan Groenewegen, vainqueur du sprint des battus. Adrien Petit (Total Direct Energie) finit quatrième.

Sur le circuit local de Koolskamp, long de onze kilomètres et à couvrir dix-sept fois, les attaques sont très nombreuses en début d’épreuve. La Deceuninck-Quick Step et la Jumbo-Visma, qui comptent pourtant dans leurs rangs les meilleurs sprinteurs, se mêlent elles aussi aux offensives du début de course. L’allure est donc très vive dans les deux premiers tours, et ce n’est donc qu’après une bonne vingtaine de kilomètres qu’un trio parvient à s’extirper. Un trio comprenant Jonas Koch (CCC), Yiber Sefa (Tareletto-Isorex) et Guillaume Seye (BEAT Cycling Club) et dont l’avantage grandit d’abord à trois minutes après cinquante bornes avant d’atteindre les six minutes après huit tours de circuit. Ce sera l’écart maximal accordé aux échappés du jour, qui sont ensuite muselés par la Dimension Data, Deceuninck-Quick Step et Jumbo-Visma. Dès lors, c’est progressivement que la meute fait son retard sur les fuyards. L’écart passe sous les cinq minutes à 80 bornes du but et n’est plus que de trois minutes au moment d’aborder les cinq derniers tours (55 km). Dans la boucle qui suit, la tension monte d’un cran, et dans la partie la plus exposée du parcours, Dimension Data et Deceuninck-Quick Step initient un coup de bordures. Quelques secondes plus tard, une cassure s’opère aux environs de la trentième position.

Si Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick Step), Edward Theuns (Trek-Segafredo), Mark Cavendish, Giacomo Nizzolo (Dimension Data) et Tim Merlier (Jumbo-Visma) sont bien présents, ce n’est pas le cas de Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) qui parvient malgré tout à revenir grâce à deux équipiers à l’entame du quatrième tour. La course est définitivement lancée et c’est alors la formation Arkéa-Samsic d’Andre Greipel qui prend les commandes de la chasse dans le second peloton. À 40 bornes du but, le premier peloton n’a plus que deux petites minutes de retard sur le trio de tête tandis que le reste du paquet pointe une vingtaine de secondes derrière. Au moment d’entamer les trois derniers tours, Koch, Sefa et Seye voient même le premier peloton, composé d’une trentaine d’hommes, se rapprocher à 45 secondes ! Plus loin, à 1’20 exactement, le second « paquet » mené par Lotto-Soudal et Sunweb, semble déjà avoir course perdue. Sous la houlette de la Deceuninck-Quick Step mais aussi de la Trek-Segafredo et de la Dimension Data, le premier peloton poursuit en plus sa route à un train effréné, et suite à une nouvelle accélération des hommes de Patrick Lefévère, le groupe se scinde encore. Le trio de tête est repris tandis que plusieurs hommes lâchent prise au sein de ce premier groupe.

À l’entame de l’avant-dernier tour (22 km), ils ne sont alors plus qu’une petite vingtaine à pouvoir espérer la victoire. Chacun met alors la main à la pâte pour contribuer à la bonne avancée de ce groupe, bien que les équipes Corendon-Circus, Trek-Segafredo et Deceuninck-Quick Step restent les plus actives. Toutefois, ça commence à se désorganiser à quinze kilomètres du but et de nombreuses relances et accélérations cassent par instants ce premier « peloton ». Pourtant, au son de cloche annonçant l’ultime boucle autour de Koolskamp, tout le monde passe finalement roue dans roue. Les attaques ne cessent pas pour autant, et c’est Mike Teunissen (Jumbo-Visma) qui lance notamment une belle attaque. Il est suivi par Adrien Petit (Total Direct Energie) mais l’entente n’est pas optimale entre les deux hommes et cela permet le retour d’autres coureurs, dont le jeune stagiaire Jannik Steimle (Deceuninck-Quick Step), qui place un contre à huit bornes de la ligne. L’Allemand n’est pas pris en chasse, prend quelques dizaines de mètres d’avance alors que personne ne souhaite réagir derrière. Steimle insiste lui sans hésiter et peut ainsi prendre dix secondes d’avance à cinq bornes de la ligne.

Un contre s’initie alors avec Timo Roosen (Jumbo-Visma) et Jonas Rickaert (Corendon-Circus) tandis que Pieter Serry protège les intérêts de son coéquipier en tête. Dans le reste du groupe, personne ne prend ses responsabilités et la chasse est au point mort. Cela profite naturellement à l’homme de tête qui conserve une belle marge à l’entrée dans les trois derniers kilomètres, et ce même si la Trek-Segafredo commence à rouler pour Edward Theuns. Le gros du groupe recolle d’ailleurs pratiquement au trio de poursuite à deux bornes, mais Timo Roosen déclenche une grosse relance que Rickaert et Serry ne peuvent supporter. Le Néerlandais s’en va donc seul en poursuite de l’homme de tête tandis que le reste de l’échappée joue désormais battue. Sous la flamme rouge, Steimle conserve 80 mètres d’avance sur Roosen, et bien que le rouleur batave fasse grosse impression, ce n’est pas suffisant pour revenir sur le stagiaire de la Deceuninck-Quick Step. Celui-ci, du haut de ses 23 ans, peut même se relever à quelques encablures de la ligne pour savourer sa victoire en solitaire. Roosen prend la deuxième place, et ce quelques mètres devant son sprinteur Dylan Groenewegen qui devance Adrien Petit (Total Direct Energie) pour la dernière place sur le podium.

Classement 

1 Jannik Steimle (Deceuninck – Quick Step)
2 Timo Roosen (Jumbo-Visma) à 0’02
3 Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) 0’04
4 Adrien Petit Team (Total Direct Energie) m.t
5 Cees Bol (Sunweb) m.t
6 Lawrence Naesen (Lotto Soudal) m.t
7 Emiel Vermeulen (Natura4Ever – Roubaix Lille Métropole) m.t
8 Giacomo Nizzolo (Dimension Data) m.t
9 Edward Theuns (Trek – Segafredo) m.t
10 Baptiste Planckaert (Wallonie-Bruxelles) m.t

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Fernando Gaviria : « Un soulagement de gagner après des mois difficiles »

Fernando Gaviria a renoué avec le succès à l’arrivée de la première étape du Tour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.