Mathieu van der Poel : « Il fallait que je sorte seul »

On l’avait laissé à terre, transporté dans une ambulance à la suite d’une énorme chute dans le sprint final de la Nokere Koerse, mercredi. On l’a retrouvé aujourd’hui fringuant comme à ses plus belles heures. À quelques jours du début de la campagne des Flandriennes, Mathieu van der Poel s’annonce. Et c’est sur les pavés du Nord que le champion des Pays-Bas a laissé éclater son talent ce dimanche, lors d’un Grand Prix de Denain redessiné façon “mini Paris-Roubaix”.

C’est avec le Luxembourgeois Alex Kirsch (Trek-Segafredo) que le champion du monde de cyclo-cross a d’abord fait la décision, à 40 kilomètres de l’arrivée, rejoignant notamment ses compères échappés Jimmy Jansens et Lasse Norman Hansen. Ces derniers se sont alors sacrifiés jusque dans les 15 derniers kilomètres avant que le Néerlandais, jamais repris par le peloton, ne termine le travail en lâchant ses derniers rivaux et en résistant à la meute lâchée à ses trousses.

“C’était très dur mais je pense que je peux dire un grand merci à mon équipe qui a fait un travail immense pour me mettre en position de gagner, a commenté Van der Poel. La chute de mercredi n’est pas complètement oubliée mais quand on rentre dans le final, on est dans un ‘autre monde’. Je savais qu’il fallait que je sorte seul dans le dernier secteur. Il restait moins de neuf kilomètres et c’était alors à fond jusqu’au bout. Je voyais que je produisais encore assez de watts, mais quand il y a un peloton qui roule pour le sprint, ça va très vite. Je n’ai pas regardé derrière et j’ai roulé aussi fort que je le pouvais et je suis très content de cette victoire”.

S’il s’est frotté à quelques uns des pavés de l’Enfer du Nord, sa participation au Monument français n’est pas prévu cette année. “Paris-Roubaix c’est encore autre chose, a-t-il clamé. Mais les pavés, ça me plait toujours, et on verra dans le futur”. En attendant, au lendemain de la belle performance de son rival crossman Wout van Aert sur Milan-Sanremo (6e), Mathieu van der Poel a lui aussi donné de beaux gages de réussite en prévision des Classiques Flandriennes à venir. Le concernant : Gand-Wevelgem, À Travers la Flandre et le Tour des Flandres.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour d’Espagne : Le direct de la 15e étape (Mos > Puebla de Sanabria)

Suivez le Tour d’Espagne 2020 en direct avec l’app VeloPro.fr sur votre mobile ou tablette …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.