© Sirotti - Rüdiger Selig termine dans la roue de Fernando Gaviria.

Rüdiger Selig : « J’ai eu la chair de poule »

Décidément, Bora-hansgrohe est dans tous les bons coups depuis le début du Giro. Après un Cesare Benedetti en bleu le premier jour, imité par son coéquipier Lukas Pöstlberger vainqueur de la première étape et porteur du maillot rose, la formation allemande a bien failli revivre pareille fête lors de la troisième étape à Cagliari. Lorsque Quick-Step Floors a lancé son coup de bordure, Rüdiger Selig est parvenu à s’accrocher et il est arrivé pour la gagne. L’Allemand a bien compris que la bonne roue était celle de Fernando Gaviria mais il n’a jamais pu revenir à sa hauteur au moment où le Colombien a lancé le sprint. A l’arrivée, Selig était tout de même très content de sa course et surtout de sa deuxième place. « J’ai eu la chair de poule dans le dernier kilomètre, dit-il. Je voulais vraiment monter sur le podium aujourd’hui alors je me suis battu vraiment fort. À la fin, Gaviria était trop rapide mais je suis content de ma deuxième place. » L’équipe allemande peut avoir le sourire en quittant la Sardaigne avec un très bon bilan au terme des trois premiers jours.

 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour Down Under : Des sentiments mitigés pour Michael Woods

Déjà à l’offensive jeudi, Michael Woods a remis le couvert ce vendredi sur le Tour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.