(c) LaPresse - D'Alberto / Ferrari / Paolone / Alpozzi

Richard Carapaz savoure « un résultat optimal » après « une étape très difficile »

Richard Carapaz tien bon. Passé le test de la première journée en rose dimanche dernier, l’Equatorien a à nouveau fait mieux que défendre son maillot. Ce mardi, lors de la 16e étape du Giro, il a pu suivre Vincenzo Nibali et profiter des offensives de l’Italien pour distancer Primoz Roglic. A cinq étapes du terme de l’épreuve, Carapaz reste solidement accroché en tête. Il compte maintenant 1’47” d’avance sur Nibali et 2’09” sur Roglic.

Lire aussi > Le classement des favoris du Giro : Roglic craque, Carapaz et Nibali capitalisent

« C’était une étape très difficile, particulièrement à cause des conditions météos, a-t-il réagi en conférence. Lorsque Nibali est parti, nous avons essayé de le tenir à distance, sans le perdre de vue. Nous avons fait du bon travail, et nous pouvons être plus calmes maintenant. Malgré cela, le Giro est encore long. »

Mieux que le résultat brut, qui le voit conforter son avance au général, Carapaz a fait montre d’une belle maturité dans l’ascension du Mortirolo. Il n’a jamais paniqué ce mardi, comme il le décrivait ensuite. « Je suis très jeune, mais j’ai déjà une certaine expérience pour gérer certains moments et rester calme face aux attaques d’un coureur fort comme Nibali. J’ai parlé à la radio car nous avions une supériorité numérique à ce stade et que nous pouvions gérer. Au final, c’est un résultat optimal car l’objectif de distancer Roglic avant le chrono était très important. »

L’intégralité de sa conférence (en espagnol) est disponible ci-dessous: 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Milan-Turin 2020 : La course en direct commenté

    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.