© Sirotti

Pirazzi et Ruffoni contrôlés positifs et exclus du Giro

Mise à Jour (04/05/2017, 23h00) : RCS semble confirmer, via communiqué, qu’elle n’exclura pas l’équipe Bardiani – CSF avant d’obtenir les résultats des échantillons B (à moins que Pirazzi et Ruffoni ne le demandent pas) : « Si les résultats de l’échantillon B confirme le contrôle positif, la direction de course de RCS Sport se réserve le droit de prendre les mesures appropriées pour protéger l’image et le nom du Tour d’Italie ».

Mise à Jour (04/05/2017, 22h30) : Il semblerait que ni Mauro Vegni, le directeur du Giro, ni Roberto ou Bruno Reverberi, les patrons de l’équipe Bardiani – CSF, ne fassent de déclaration ce soir. Toutefois l’équipe Bardiani – CSF vient d’envoyer un communiqué de presse contenant une très brève réaction commune de Roberto et Bruno Reverberi : « Nous sommes sous le choc de cette nouvelle. Nous attendrons les résultats d’une analyse plus approfondie et nous réaffirmerons avec détermination l’intention de protéger les valeurs de notre projet sportif ». Il se murmure du côté de la permanence de RCS à Alghero que l’équipe Bardiani – CSF pourrait néanmoins bien rester en course. Cette rumeur reste toutefois à confirmer. Pour rappel, Stefano Pirazzi avait remporté une étape sur le Giro 2014. Quant à Nicola Ruffoni, il vient tout juste de remporter deux étapes sur le Tour de Croatie.

Mise à Jour (04/05/2017, 21h28) : L’Union Cycliste Internationale confirme que les deux coureurs ont été positifs au GHRP (GH-Releasing Peptides), une hormone de croissance, naturellement sur la liste des produits dopants de l’AMA, lors de contrôles réalisés hors compétition les 25 et 26 avril dernier. Avec ces deux cas de dopage, l’UCI rappelle que la commission de discipline décidera de la sanction de la formation italienne qui risque entre 15 et 45 jours de suspension. 

Information initiale (04/05/2017, 21h18) : L’information vient de tomber du côté de la Gazzetta dello Sport : deux coureurs de l’équipe Bardiani – CSF, Stefano Pirazzi et Nicola Ruffoni, présents sur le Giro, ont été contrôlés positifs lors de tests hors compétition. L’information reste très imprécise, on ne sait pas quel est le produit incriminé mais le lien entre la Gazzetta dello Sport et le Tour d’Italie étant ce qu’ils sont, il y a peu de doutes sur sa véracité. Reste aussi à savoir les conséquences pour l’équipe Bardiani – CSF, qui est donc l’une des équipes invitées au titre de sa victoire sur la Coupe d’Italie l’an passé. Si ces deux contrôles positifs sont avérés, il est fort probable que l’organisation lui demande de quitter l’épreuve.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour d’Algarve : La deuxième étape en direct commenté



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.