EN DIRECT
(c) Sirotti

Giro : Elia Viviani déclassé, Fernando Gaviria l’emporte devant Arnaud Démare

Une étape soporifique conclue par un sprint houleux. Ce lundi, le peloton du Giro devait affronter 220 kilomètres entre Vinci et Orbetello. Un long parcours que les coureurs ont effectué à un rythme très tranquille, avant d’accélérer en fin d’étape. Le peloton a évolué groupé dans les 75 derniers kilomètres, avant de s’expliquer sur une pointe. Deuxième la veille, Elia Viviani a dominé l’emballage avec autorité devant Fernando Gaviria et Arnaud Démare… avant une enquête des commissaires. Après avoir coupé la route à Matteo Moschetti dans les  tous derniers hectomètres, Viviani est déclassé par le jury. Gaviria est donc déclaré vainqueur devant Démare et Pascal Ackermann.  

Dès le départ de Vinci, Sho Hatsuyama (Nippo-Vini Fantini) fausse compagnie au peloton. Le coureur japonais de 30 ans espère alors sans doute être suivi, mais il n’en est rien. Le peloton le laisse filer et personne ne se lance en poursuite. Ainsi, Hatsuyama part dans un interminable cavalier seul. Il évolue d’abord avec une avance contrôlée autour des trois minutes, avant que le peloton ne lui octroie une marge conséquente. Au maximum, le Japonais prend 7’10” d’avance au km90.

Après trois heures de course, Hatsuyama roule à la vitesse moyenne de 36,9km/h alors que la plus basse estimation des organisateurs prévoyait 42km/h. Le peloton se cale un long moment sur le rythme de l’homme de tête, avant de le ramener à cinq minutes à l’entame des cent derniers kilomètres. Là, les coureurs de la Trek-Segafredo orchestrent une grosse accélération. Le peloton se réveille véritablement et revient très rapidement sur l’homme de tête. Hatsuyama perd alors ses cinq minutes d’avance en 25 kilomètres, et se fait avaler à 75 unités du but.

Malgré le regroupement, personne ne tente de relancer une échappée. Le peloton reste alors groupé et évolue à un rythme soutenu jusqu’au second sprint intermédiaire, à 50 kilomètres de la ligne. Arnaud Démare (Groupama-FDJ) y passe en tête, après avoir pris la deuxième place du premier plusieurs minutes après Hatsuyama. Vient ensuite l’ascension du Poggio l’Apparita (4e cat, 2,2km à 5,5%), seule difficulté répertoriée au classement de la montagne. Le peloton monte groupé, ce qui permet au porteur du maillot de la montagne Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) d’empocher facilement trois points supplémentaires. L’Italien compte désormais 24 unités dans ce classement, soit 18 de plus que son premier poursuivant François Bidard (AG2R-La Mondiale).

Une fois le sommet passé, le peloton se dirige groupé vers Orbetello. Alors que des cassures étaient redoutées à l’approche de la ville-arrivée, il ne se passe rien. Le peloton évolue tranquillement jusqu’aux dix derniers kilomètres de course. La tension monte enfin lorsque les trains de sprinteurs veulent venir se placer en tête. Une chute coupe le peloton en deux dans les cinq derniers kilomètres, mais ne prive pas les sprinteurs d’une nouvelle explication. Deuxième la veille, Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step) prend sa revanche. Le champion d’Italie a suivi Pascal Ackermann (Bora-hansgrohe) pour le dépasser dans les derniers mètres. L’Allemand conclut quatrième après s’être fait reprendre par Fernando Gaviria (UAE-Team Emirates) et Arnaud Démare (Groupama-FDJ) sur la ligne.

Viviani a opéré un changement de ligne trop violent dans les derniers hectomètres, gênant considérablement Matteo Moschetti (Trek-Segafredo). Il a alors été déclassé par les commissaires. La victoire revient donc sur tapis vers à Gaviria, devant Démare et Ackermann. Moschetti termine lui au pied du podium.

Le classement de la troisième étape : 
1. Fernando Gaviria (UAE-Team Emirates) en 5h23’19”
2. Arnaud Démare (Groupama-FDJ) t.m.t.
3. Pascal Ackermann (Bora-hansgrohe)
4. Matteo Moschetti (Trek-Segafredo)
5. Giacomo Nizzolo (Dimension Data)
6. Jakub Mareczko (CCC)
7. Davide Cimolai (Israel Cycling Academy)
8. Manuel Belletti (Androni Giocattoli-Sidermec)
9. Christian Knees (Ineos)
10. Sacha Modolo (EF Education First)

Le classement général après la troisième étape : 
1. Primoz Roglic (Jumbo-Visma) en 10h21’01”
2. Simon Yates (Mitchelton-Scott) à 19″
3. Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida) à 23″
4. Miguel Angel Lopez (Astana) à 28″
5. Tom Dumoulin (Sunweb) m.t.
6. Rafal Majka (Bora-hansgrohe) à 33″
7. Bauke Mollema (Trek-Segafredo) à 39″
8. Damiano Caruso (Bahrain-Merida) à 40″
9. Pello Bilbao (Astana) à 42″
10. Victor De La Parte (CCC) à 45″

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Giro : Rien de grave pour Pascal Ackermann

Un premier bilan rassurant pour Pascal Ackermann. Tombé lourdement dans le dernier kilomètre de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.