© LaPresse - D'Alberto / Ferrari / Paolone / Alpozzi

Giro 2020 : Les indiscrétions sur le parcours

A une semaine de la présentation du Giro 2020, le 24 octobre, le parcours se dessine au fil des informations dévoilées par les médias locaux. Pour l’instant, seul le Grand Départ de Budapest est officiel. L’on sait alors que le premier Grand Tour de la saison débutera par un exigeant chrono individuel de 9,5km autour de la capitale hongroise. Il y aura ensuite deux étapes en ligne, en terres magyares. La caravane rentrera ensuite en Italie, et probablement en Sicile. Trois étapes devraient alors se tenir sur l’île, en traversant les localités de Palerme, Syracuse et, sans doute, en grimpant jusqu’au sommet de l’Etna le dernier jour. Une ascension qui pourrait être réalisée contre-la-montre, avec un final sur chemin de terre, mais cette hypothèse semble compliquée à mettre en place en raison de la proximité avec le chrono d’ouverture. Les coureurs rentreront ensuite dans les terres, et traverseront probablement la Calabre. Les Pouilles et les Abruzzes devraient ensuite être à l’honneur, jusqu’à la journée de repos.

Lire aussi > Richard Carapaz : « Le Giro a changé ma vie, je veux défendre mon titre »

Le peloton devrait alors reprendre la route avec une étape difficile. L’hypothèse d’un parcours reliant San Salvo à Tortoleto Lido a notamment été évoquée, avec l’ascension de plusieurs murs au programme. Il faudra ensuite remonter la région des Marches, le long de la crête de l’Adriatique afin d’arriver en Emilie-Romagne. Une étape avec départ et arrivée à Cesenatico présentant 3840 mètres de dénivelé avec en point d’orgue l’ascension du Nove Colli est attendue. Un chrono devrait suivre en fin de deuxième semaine. Le peloton se rapprochera ensuite progressivement des Alpes. Avant cela, il faudra traverser le Frioul, avec qui l’organisateur RCS a déjà signé un accord. A la veille de la journée de repos, une étape marquée par de nouveaux murs est alors attendue. Elle partirait de la base militaire de Rivolto, le 24 mai, date du début des batailles entre l’Italie et l’Allemagne lors de la Première Guerre Mondiale. L’arrivée est prévue à Piancavallo, une montée sèche qui servira de mise en bouche à un terrible début de troisième semaine.

Lire aussi > Giro 2020 : Une arrivée d’étape inédite sur le Mont Matajur ?

Cette troisième semaine devrait alors débuter par une étape de 200 kilomètres présentant sept cols entre Udine et San Daniele del Friuli. La région du Trentin semble ensuite incontournable. Les ascensions de la Madonna di Campiglio, du Monte Bondone et du Passo Daone devraient alors émailler les 17 et 18e étapes. L’ascension du Stelvio a également été évoquée avec une arrivée au sommet des Laghi di Cancanno, une arrivée testée lors du Giro féminin en 2019. Le Passo Gavia, qui figurait au parcours de l’édition masculine 2019, mais s’était avéré impraticable en raison des mauvaises conditions météorologiques, pourrait également faire son retour. La Lombardie et le Piémont ont candidaté pour les étapes suivantes, alors qu’une terrible dernière étape de montagne attendra les coureurs à la veille de l’arrivée à Milan. Le Colle delle Finestre et l’arrivée au sommet du Monte Fraiteve, à 2700 mètres d’altitude, ont ainsi été évoqués. Difficile de savoir ce qu’il en sera réellement des ascensions au programme, mais il semble clair que le départ sera donné à Alba et l’arrivée jugée à Sestrières. Les ascensions des Colle dell’Agnello, de l’Izoard, du Monginevro et de Fraiteve sont autant d’hypothèses envisageables. Enfin, les coureurs en termineront par une étape sans difficulté jusqu’à Milan, sans véritable enjeu sportif hormis le sprint final.

Les indiscrétions sur le parcours : 

Etapes Date Km Départ-Arrivée
1e 9 mai 9,5 Budapest-Budapest (clm individuel)
2e 10 mai 193 Budapest – Győr
3e 11 mai 197 Székesfehérvár – Nagykanizsa
4e 12 mai Capo d’Orlando? Palermo?
5e 13 mai Sicilia (Siracusa?)
6e 14 mai Etna? (clm individuel?)
7e 15 mai Mileto  – Camigliatello Silano
8e 16 mai Castrovillari  – Ceglie Messapica
9e 17 mai Giovinazzo – Vieste
18 mai Repos – Abruzzes
10e 19 mai San Salvo – Tortoleto Lido
11e 20 mai Marche – Rimini?
12e 21 mai Cesenatico – Cesenatico (Nove Colli)
13e 22 mai Cervia – Monselice
14e 23 mai Conegliano – Valdobbiadene (clm individuel)
15e 24 mai Base di Rivolto – Piancavallo
25 mai Repos – Frioul
16e 26 mai Udine – San Daniele del Friuli
17e 27 mai Bassano del Grappa – Madonna di Campiglio
18e 28 mai Pinzolo – Laghi di Cancano
19e 29 mai Morbegno – Asti
20e 30 mai Alba – Sestriere
21e 31 mai Cernusco sul Naviglio – Milano

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Paris-Nice : Le chrono en direct commenté

Après trois jours de course sans répit sur le plat, la 78e édition de Paris-Nice …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.