(c) Sirotti

Etoile de Bessèges : Niccolò Bonifazio trop tôt, trop loin

Arrivé avec le plein de confiance sur l’Etoile de Bessèges après sa razzia au Gabon (trois étapes et le général de la Tropical Amissa Bongo), Niccolò Bonifazio n’a pas encore trouvé l’ouverture sur le sol français. Loin lors de la première étape (11e), l’Italien a en revanche joué les premiers rôles, vendredi, dans la seconde étape qui se terminait à La Calmette. Toutefois, le coureur de la Direct Energie s’est retrouvé devant en tête du peloton dès la sortie du dernier rond-point, à près de 400 mètres de la ligne.

Il s’est alors décidé à lancer le sprint, mais c’était évidemment mission impossible avec la meute de sprinteurs présente dans sa roue. Il s’est finalement emparé d’une quatrième position qui reste très encourageante si l’on tient compte du scénario. “J’ai démarré fort, très fort après le rond-point, a expliqué l’Italien. Je suis un peu déçu, forcément, j’y croyais à cette victoire. Mais je sens que mes jambes sont très bonnes, il faut continuer”. Sa dernière opportunité se présente ce samedi, à Bessèges même.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Marcel Sieberg ravi des changements opérés chez Bahrain-Merida : « Un vent nouveau »

L’expérimenté Marcel Sieberg voit d’un bon œil le renouvellement d’effectif chez Bahrain-Merida. A 37 ans, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.