(c) Czech Tour

Tour de République Tchèque : L’étape pour Lucas Hamilton, le général pour Daryl Impey

La Mitchelton-Scott a tout raflé au terme de la dernière étape du Tour de République Tchèque, ce dimanche. Dans cette ultime journée, considérée comme clé pour le classement général, l’écurie australienne a parfaitement géré son affaire et c’est Lucas Hamilton qui s’est offert la victoire d’étape devant son coéquipier Daryl Impey, qui a lui confirmé sa première place au classement général. Les deux hommes se sont extirpés du peloton dans la dernière ascension du jour avec Felix Grossschartner (Bora-hansgrohe) et Michael Kukrle (Elko-Author), qui n’ont toutefois rien pu faire face au duo de la Mitchelton-Scott. 

Le coup d’envoi de l’étape reine du Tour de République Tchèque est donné de bonne heure ce dimanche. À 10h30, les coureurs quittent ainsi la commune de Mohelnice pour rejoindre, 178 kilomètres plus tard, celle de Sternberk à travers huit bosses répertoriées. La bagarre pour l’échappée est particulièrement vive au départ, et il faut près de quarante kilomètres pour qu’un groupe se détache. Cinq coureurs y prennent place : František Sisr (Elkov Author), Žiga Grošelj (Adria Mobil), Pawel Cieslik (Wibatech Merx 7r), Manabu Ishibashi (Japon) ainsi que José Manuel Díaz (Vorarlberg Santic). La Mitchelton-Scott du leader Daryl Impey assure dès lors le tempo derrière et ne laisse pas plus de deux minutes d’avance aux fuyards du jour. Parmi ceux-ci, Diaz se montre le plus intéressé par les points de la montagne et passe ainsi en tête des trois premières ascensions du jour. La mi-course est alors atteinte, et la situation évolue quelque peu puisque Jannik Steimle (Vorarlberg Santic) profite d’un écart réduit à une grosse minute pour faire le jump dans l’échappée. Il y rejoint son compère Diaz, les deux hommes accélèrent et n’emmènent avec eux que Cieslik et Groselj. Sisr et Ishibashi sont quant à eux repris par le peloton

Juan Manuel Diaz conquiert les deux derniers Grands Prix de la montagne de la mi-course, et le quatuor échappé peut ensuite prendre la direction de Sternberk et du circuit final. À 70 kilomètres du but, leur avantage remonte par ailleurs à trois minutes mais la Mitchelton-Scott ne tarde pas à passer à la vitesse supérieure. Alors, en l’espace de dix kilomètres, l’écart se réduit de moitié. Il descend même sous la minute à cinquante bornes de l’arrivée. Le tempo ne faiblit pas dans le peloton et le regroupement est ainsi opéré avant même la première des trois boucles autour de Sernberk, comprenant l’ascension d’Ecce Homo (4,1 km à 5,3%). La dernière heure de course est entamée et la bataille pour le général peut véritablement débuter. Dès la première bosse, le peloton se réduit à une trentaine d’unités. Peu après, Andreas Schillinger (Bora-hansgrohe) est le premier à lancer les hostilités. Le coureur allemand fait une petite différence et se construit un avantage d’une vingtaine de secondes au moment d’entamer la deuxième et avant-dernière boucle du circuit, à 22 kilomètres du but.

Dans l’ascension qui suit, la Mitchelton-Scott continue d’imprimer le tempo, réduit le peloton à une vingtaine de coureurs, et garde l’homme de tête à portée de fusil. Ce dernier entame néanmoins l’ultime tour avec 25 secondes d’avance. Reste alors une bosse à franchir et onze bornes à couvrir. La Mitchelton-Scott met les bouchées doubles et dès les premières pentes de la dernière montée d’Ecce Homo, Schillinger rend les armes. Son compère Felix Grossschartner (Bora-hansgrohe) prend le relais et attaque au sein du peloton. Immédiatement, celui-ci explose en morceaux et seuls le leader Daryl Impey, son coéquipier Lucas Hamilton ainsi que Michael Kukrle (Elko-Author) sont en mesure de prendre la roue. Dans la descente qui suit, les quatre hommes ne sont pas en mesure de se départager et ils arrivent donc ensemble dans le dernier kilomètre. Lucas Hamilton place alors un démarrage, son leader Impey laisse faire et le jeune Australien peut donc aller lever les bras. Impey règle finalement le sprint pour la deuxième place dans sa roue, devant Kukrle, et s’adjuge le général final.

Classement de la quatrième étape

1 Lucas Hamilton (Mitchelton-Scott)
2 Daryl Impey (Mitchelton-Scott) m.t
3 Michael Kukrle (Elkov – Author) m.t
4 Felix Großschartner (BORA – hansgrohe) à 0’01
5 Jan Bárta (Elkov – Author) à 0’44
6 Colin Stüssi (Vorarlberg Santic) m.t
7 Giovanni Visconti (Neri Sottoli – Selle Italia – KTM) m.t
8 Marijn van den Berg (Metec – TKH Continental Cyclingteam p/b Mantel) m.t
9 Jack Haig (Mitchelton-Scott) m.t
10 Ildar Arslanov (Gazprom-RusVelo) m.t

Classement général final

1 Daryl Impey (Mitchelton-Scott)
2 Lucas Hamilton (Mitchelton-Scott) à 0’09
3 Michael Kukrle (Elkov – Author) à 0’33
4 Felix Großschartner (BORA – hansgrohe) à 0’43
5 Jack Haig (Mitchelton-Scott) à 1’05
6 Jan Bárta (Elkov – Author) à 1’19
7 Jakub Otruba (Elkov – Author) à 1’21
8 Karel Hník (Elkov – Author) à 1’47
9 Piotr Brożyna (CCC Development Team) à 1’52
10 Marijn van den Berg (Metec – TKH) à 1’56

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Strade Bianche 2020 : Le direct commenté

    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.