© SWPix.com

Pierre Latour : « Beaucoup de progrès à faire sur les trajectoires »

Pierre Latour découvrait les Mondiaux ce mercredi, sur l’épreuve contre-la-montre. Après une saison tronquée par les blessures, le représentant d’AG2R-La Mondiale s’est refait une condition au fil de la Vuelta. Troisième d’une arrivée au sommet et sixième du contre-la-montre du dernier Grand Tour de la saison, Latour s’est finalement classé 18e de l’interminable chrono du Yorkshire. A moins d’une minute du top 10 sur 54 kilomètres, il était satisfait de sa première expérience sous le maillot bleu blanc rouge. Désormais, il prendra la route des courses italiennes de fin de saison : Tour d’Emilie, GP Beghelli, Trois Vallées Varésines et, enfin, Tour de Lombardie.

Lire aussi > Mondiaux CLM – Elites Hommes : Rohan Dennis conserve sa couronne

« Sur la première partie ça roulait, c’était bien avec la sensation de vitesse. Ensuite dans les parties dures, ça répondait quand même bien. J’ai pris du plaisir comparé à certains moments de ma saison qui ont été plus difficiles, se satisfaisait le champion de France 2018. C’était mon premier Mondial, ça fait une bonne expérience pour la suite. Je suis content d’avoir porté le maillot de l’équipe de France. Il y a toujours des choses sur lesquelles on peut progresser. J’ai beaucoup de progrès à faire sur les trajectoires, je peux m’améliorer là-dessus. Aussi sur le plat pour aller plus vite et sur les bascules de bosse. »

L’intégralité de sa réaction : 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Marcel Sieberg ravi des changements opérés chez Bahrain-Merida : « Un vent nouveau »

L’expérimenté Marcel Sieberg voit d’un bon œil le renouvellement d’effectif chez Bahrain-Merida. A 37 ans, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.