(c) Cycling New Zealand

Patrick Bevin cible les Mondiaux au Yorkshire et les JO de Tokyo

C’est avec brio que Patrick Bevin a entamé sa quatrième saison dans le WorldTour. Celui qui fêtera ses 28 ans le mois prochain s’est en effet accaparé de la couronne de champion de Nouvelle-Zélande du contre-la-montre, et ce avec la manière. Le tenant du titre Hamish Bond, médaillé d’argent dans cette édition 2019, a été repoussé à quasiment deux minutes sur le parcours de quarante bornes proposé ce vendredi. Bevin récupère donc un maillot qu’il avait conquis en 2016, et qu’il avait notamment mis en lumière lors de sa “révélation” au plus haut-niveau lors du prologue de Paris-Nice (3e).

“Je suis extrêmement heureux du résultat aujourd’hui, pour ma première course de l’année, avec une toute nouvelle équipe WorldTour, a lâché le coureur de la CCC. Cela fait déjà une victoire en poche. C’est aussi bon pour moi, à titre personnel, et ce sera un grand honneur de porter mon maillot de champion en Europe. Je l’ai fait il y a trois ans pour ma première année dans le WorldTour, et à l’époque, je ne me concentrais pas vraiment sur l’exercice du contre-la-montre. C’est bien de pouvoir renouer avec ce maillot en tant que spécialiste et ce sera une vraie source de fierté tout au long de l’année”. Source de fierté, mais source de motivation également, dans le but de décrocher sa première victoire de prestige au plus haut-niveau mondial.

Au cours des dernières saisons, Bevin a cumulé les places d’honneur, dans les exercices contre-la-montre (2e sur ceux du Tour du Pays Basque et du Tour de Californie en 2018), mais également au sprint. Il espère désormais conclure et situe ainsi ses objectifs pour les mois à venir : “Il y a beaucoup de chronos dans les courses par étapes d’une semaine avant le Tour de France. J’espère aussi emmener mon maillot sur le Tour. Ensuite, en fin de saison, l’objectif sera les Mondiaux dans le Yorkshire. J’étais dans le top-10 la saison dernière à Innsbruck (8ème, ndlr), et j’ai l’impression que le parcours me convient mieux cette année. Sur les 18 mois à venir, le Yorkshire et les Jeux Olympique de Tokyo sont deux objectifs vraiment importants. On n’a pas tant d’opportunités que cela de briller en contre-la-montre, donc il faut les exploiter au mieux. Les Mondiaux puis les Jeux sont donc deux grandes sources de motivation pour moi.”

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Critérium du Dauphiné 2020 : La 1e étape en direct

    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.