(c) Boucles Drome Ardèche

Drôme Classic : Lilian Calmejane dompte les Quick Step

Esseulé face à deux coureurs de la formation Quick Step Floors, Jhonatan Naravaez et Bob Jungels, dans le final de la Drôme Classic ce dimanche, Lilian Calmejane s’est tout de même montré le plus costaud à Livron. Le puncheur de la Direct Energie a placé un démarrage dans la dernière côte du jour, à un kilomètres de l’arrivée, ce qui lui a permis de virer avec quelques mètre d’avance sur le coureur équatorien. Il a ensuite consolidé son avance dans les derniers hectomètres et a pu savourer son tout premier bouquet de l’année 2018, un jour après sa troisième place sur la Classic de l’Ardèche. Jhonatan Narvaez a terminé second quelques longueurs plus loin tandis que Jungels a complété le podium du jour.

Un homme se signale tout particulièrement au départ de cette deuxième manches des Boucles Drôme-Ardèche. À la sortie de Livron, Rémi Cavagna (Quick Step Floors) initie une première échappée. Elle est vaine mais le jeune Français remet le couvert en solitaire et prend dès lors ses distances avec le peloton. Son avance atteint la minute lorsque plusieurs coureurs décident de sortir en contre : Grégory Habeaux (WB-Aqua Protect-Veranclassic), Jérémy Leveau (Delko Marseille-Provence KTM), Robbert De Greef (Roompot-Nederlandse Loterij), Thomas Degand (Wanty-Groupe Gobert) et Alexys Brunel (France Espoirs). Cavagna reste en solitaire pendant une dizaine de kilomètres avant de voir la jonction s’opérer, après quasiment trente bornes de course. Dès lors, les échappés du jour collaborent parfaitement et s’en vont prendre cinq minutes d’avance après la première boucle. Derrière eux, les formations AG2R-La Mondiale et Direct Energie s’échangent les relais en tête de peloton. L’écart est dans un premier temps stabilisé, mais le paquet accélère l’allure avant la mi-course. Une cassure s’opère alors en milieu de paquet, et AG2R, FDJ et Direct Energie insistent.

À l’avant Cavagna et Brunel lâchent leurs compagnons de fuite, et ne comptent plus que deux minutes d’avance à 80 kilomètres de la ligne sur un premier peloton d’une quarantaine d’unités. À un troisième échelon, un autre peloton tente désespérément de faire la jonction. Ce ne sera jamais le cas. Devant, dans la troisième ascension du mur d’Allex, Rémi Cavagna décide de se débarrasser de son jeune compatriote Alexys Brunel. Le jeune homme de la Quick Step Floors s’envole en tête et va affronter l’autre circuit du jour, le plus dur, sur les 60 derniers kilomètres de course. Malgré le relief escarpé, Cavagna augmente peu à peu son avance, estimée à 2’30 à 40 kilomètres de la ligne. AG2R et Direct Energie font le travail mais ne reprennent encore rien au jeune Français, qui entame alors avec un bel avantage le col de la Grande Limite, principale difficulté du jour, à 33 bornes de la ligne. On ne répertorie plus qu’une bonne trentaine d’hommes dans le petit peloton, mené par AG2R-La Mondiale, avec l’essentiel des favoris. Ce col de la Grande Limite fait beaucoup de mal, d’ailleurs, à Cavagna. Davantage rouleur que grimpeur, il cède la totalité de son avance et se voit avaler avant même le sommet. En haut, c’est un peloton toujours bien réduit qui bascule et s’en va arpenter, quelques kilomètres plus bas, la côte des Robert.

Direct Energie prend alors les commandes, et tente de mettre sur orbite Lilian Calmejane. Le vainqueur d’étape aux Rousses place un premier démarrage, pas assez incisif. Il s’y reprend à deux fois, mais c’est finalement Bob Jungels qui fait la différence. Le Luxembourgeois contre à l’approche du sommet et prend quelques mètres d’avance. Calmejane tente de répondre, avec Jhonatan Narvaez dans sa roue, et le duo s’intercale entre Jungels et un groupe d’une dizaine d’hommes. Dans la descente, les deux poursuivants rejoignent l’homme de tête, tandis que le reste du groupe cède du temps, seconde par seconde. L’écart grimpe à 20, puis 30 et même 40 secondes à 10 bornes du but, et ce malgré le travail d’AG2R-La Mondiale en poursuite. Le trio Jungels-Calmejane-Narvaez se montre bien plus efficace et s’en va chercher la dernière montée du Mur d’Allex. Une nouvelle fois, Jungels prend les commandes et impose son rythme, que Calmejane a bien du mal à suivre, tandis que Narvaez reste ancré dans la roue du Français. Au sommet, le trio bascule malgré tout groupé, tandis que derrière, le groupe de poursuite explose.

Romain Bardet et Arthur Vichot se dressent sur leurs pédales et font la différence, n’amenant avec eux que Jonathan Hivert. Ce trio de chasse revient à une petite trentaine de secondes du trio de tête mais très vite, on assiste à un enterrement parmi les poursuivants, et les 3 hommes à l’avant peuvent reprendre le large. Pour de bon. Bob Jungels, Jhonatan Narvaez et Lilian Calmejane s’en vont ainsi affronter la dernière difficulté du jour, juge de la paix de l’épreuve : la côte de Livron. Jungels l’entame en première position devant le Français et son coéquipier. La montée se fait au train pendant les premières pentes, mais Calmejane décide de démarrer à mi-ascension. Jungels reste sur place mais Narvaez s’accroche lui dans la roue du puncheur de la Direct Energie. Ce dernier insiste, s’arrache, et finit par avoir raison du coureur équatorien, qui cède quelques mètres au sommet de la côte, peu avant la flamme rouge. Calmejane bascule avec à peine 10 mètres d’avance et s’attache à les garder dans la descente avant d’effectuer une grosse relance une fois de retour sur le plat, à 500 mètres du but. Narvaez est dès lors définitivement lâché et Calmejane s’en va aborder la dernière ligne droite avec une belle marge. Le temps pour lui d’ouvrir sa veste et de savourer sa première victoire de l’année. Narvaez échoue à la deuxième place tandis que Jungels coupe la ligne un peu plus tard en troisième position.

Classement 

1 Lilian Calmejane (Direct Energie)
2 Jhonatan Narvaez (Quick-Step Floors)
3 Bob Jungels (Quick-Step Floors)
4 Samuel Dumoulin (AG2R La Mondiale)
5 Arthur Vichot (FDJ)
6 Jonathan Hivert (Direct Energie)
7 Andrea Pasqualon (Wanty – Groupe Gobert)
8 Romain Bardet (AG2R La Mondiale)
9 Pieter Serry (Quick-Step Floors)
10 Larry Warbasse (Aqua Blue Sport)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.