Boucles de la Mayenne : Jon Aberasturi l’emporte au sprint, Ferasse nouveau leader

Au lendemain d’une étape dantesque marquée par le vent et la pluie, les coureurs retrouvaient un agréable soleil aujourd’hui. L’étape est toutefois plus vallonnée et usante qu’hier, et les 179 kilomètres entre La Croixille et Lassay-les-Châteaux étaient assez indécis. Au final, c’est Jon Aberasturi (Caja-Rural) qui s’impose au sprint, Thibaut Ferasse prenant le maillot de leader. 

En raison du profil vallonnée de l’étape, les coureurs qui veulent prendre l’échappée sont nombreux. La bataille fait rage pendant les dix premiers kilomètres, mais personne ne parvient à se dégager. Formant une boucle autour de la ville de départ, les quinze premiers kilomètres ne permettent à aucun groupe de prendre du champ, et c’est Bryan Coquard qui passe en tête du premier sprint intermédiaire. Le rythme perd alors en intensité, et un groupe conséquent parvient cette fois-ci à prendre du champ. Nous retrouvons donc à l’avant Perrig Quémeneur (Total Direct Energie), Julien Simon (Cofidis), Fabien Schmidt (Delko Marseille Provence), Tim Naberman (Development Team Sunweb), Kévin Le Cunff (St-Michel-Auber 93), Pierre Gouault (Natura4Ever-Roubaix Lille Métropole) et Matthias Reutimann (Swiss Racing Academy). Porteur du maillot de meilleur grimpeur, le coureur de Delko Marseille met un point d’honneur à passer en tête de deux premières côtes du parcours. Derrière, le peloton contrôle à bonne distance, et laisse environ 3’30” aux hommes de tête.

S’il ne pleut pas, le vent est quand à lui toujours bien présent, et provoque de nombreuses frayeurs dans le peloton tout au long de l’étape. Des cassures se forment régulièrement, et des groupes se retrouvent parfois à plus de 30 secondes avant de réussir à faire la jonction. Cela a pour effet d’augmenter la nervosité et de maintenir un écart relativement faible avec les sept de devant. Cette nervosité n’empêche toutefois pas Fabien Schmidt de passer en tête des différents grimpeurs de la journée, si bien qu’il se retrouve pratiquement assuré, avant même la fin de l’étape, de ramener le maillot chez lui. C’est à environ soixante kilomètres du but que la formation AG2R-La Mondiale du leader Julien Duval décide d’accélérer l’allure. Sous l’impulsion de Gediminas Bagdonas et de Samuel Dumoulin, l’écart se met à décroître progressivement. Le final se rapproche, et certains coureurs commencent à accuser le coup. Dans la côte d’Herbaine, Schmidt et Reutimann sont distancés, de même que Samuel Dumoulin à l’arrière du peloton. Il reste alors une trentaine de kilomètres, et l’écart n’est plus que de 1’30”.

La course s’emballe juste avant l’entrée sur le circuit final. Alors qu’à l’avant Le Cunff et Simon s’isolent, derrière Bryan Coquard et Damien Touzé font exploser le peloton. Le leader de la course Julien Duval se retrouve piégé dans un troisième groupe, au contraire de son dauphin Thibault Ferasse. En l’absence du leader et de Marc Sarreau, différentes formations viennent participer à l’avant du peloton. Très rapidement, l’écart se creuse, et la course semble perdue pour ce troisième groupe. A douze kilomètres de l’arrivée, Quémeneur, Goualt et Reutimann parviennent à revenir à l’avant, et l’échappée compte toujours une trentaine de secondes d’avance sur un premier peloton emmené par les coéquipiers de Coquard (Vital Concept). Le dernier tour se profile, et les écarts continuent de se creuser entre les deux pelotons. Il est désormais certain que Julien Duval va perdre son maillot de leader. Quand à l’échappée, elle ne compte plus que dix secondes d’avance.

Alors qu’un sprint semble probable, Bryan Coquard préfère anticiper et attaque une nouvelle fois en compagnie de Ferasse et Alo Jakin. Ils rattrapent Le Cunff, Simon et Reutimann, et les six hommes collaborent pour tenter d’aller au bout. Malgré une tentative de Jakin, le peloton revient sous la flamme rouge. Le sprint final couronne finalement Jon Aberasturi, qui vient offrir un deuxième succès en deux jours à sa formation Caja-Rural. Il devance Hofstetter et Cardis.

Le top 10 de l’étape : 

1 ABERASTURI IZAGA Jon (Caja Rural – Seguros Rga) 04h12’41”
2 HOFSTETTER Hugo (Cofidis, Solutions Credits) à 01”
3 CARDIS Romain (Total Direct Energie) ”
4 MAURELET Flavien (St Michel – Auber 93) ”
5 NOPPE Christophe (Sport Vlaanderen – Baloise) ”
6 WIPPERT Wouter (Evopro Racing) ”
7 TRARIEUX Julien (Delko Marseille Provence) ”
8 BARTHE Cyril (Euskadi Basque Country – Murias) ”
9 GODON Dorian (Ag2r La Mondiale) ”
10 LEVEAU Jérémy (Delko Marseille Provence) ”

Le général :

1 FERASSE Thibault Natura4Ever – Roubaix Lille Métropole 9:11:10
2 MOREIRA Mauricio Caja Rural – Seguros RGA 0:08
3 WIPPERT Wouter EvoPro Racing 0:27
4 VANDENBERGH Stijn AG2R La Mondiale 0:28
5 GODON Dorian AG2R La Mondiale 0:30
6 COQUARD Bryan Vital Concept – B&B Hotels 0:34
7 MORABITO Steve Groupama – FDJ 0:36
8 ANTOMARCHI Julien Natura4Ever – Roubaix Lille Métropole 0:42
9 LE CUNFF Kévin St Michel – Auber93 0:43
10 NOPPE Christophe Sport Vlaanderen – Baloise ,,

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Marcel Sieberg ravi des changements opérés chez Bahrain-Merida : « Un vent nouveau »

L’expérimenté Marcel Sieberg voit d’un bon œil le renouvellement d’effectif chez Bahrain-Merida. A 37 ans, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.