Binche-Chimay-Binche : Jasper De Buyst rafle tout

Au terme d’une édition 2017 de Binche-Chimay-Binche particulièrement agitée, qui n’a connu aucun temps mort, Jasper De Buyst a réalisé un sacré coup. Le coureur belge de la Lotto-Soudal a ainsi réglé Matteo Trentin (Quick Step Floors) et Tom Devriendt (Wanty-Groupe Gobert) sur la ligne d’arrivée, après s’être échappé en leur compagnie à la flamme rouge. Il remporte par la même occasion la Coupe de Belgique 2017, dont le Mémorial Frank Vandenbroucke – autre nom de l’épreuve du jour – constituait la dernière manche. Le Français Jérôme Mainard (Armée de Terre) prend une jolie quatrième place.

Il fallait s’accrocher ce mardi au départ de Binche-Chimay-Binche. Les premières minutes de course sont couverte à une très vive allure, si bien que personne ne parvient à créer la bonne échappée du jour. Les kilomètres s’enchaînent, les tentatives infructueuses également, et finalement, c’est à la suite d’une accélération de Rémi Cavagna (Quick Step Floors) qui le peloton se disloque. Vingt-sept coureurs accompagnent le Français et le désordre s’installe dans le paquet. Alors que les relais passent à merveille dans le groupe de tête, le peloton voit l’écart grandir à près de deux minutes avant de réagir.

À l’avant, on retrouve alors Jasper De Buyst, Nikolas Maes, Moreno Hofland (Lotto-Soudal), Twan Casteijns, Amund Grondahl Jansen, Bram Tankink (LottoNL-Jumbo), Julien Duval, Stijn Vandenbergh (AG2R-La Mondiale), Boris Vallée (Fortuneo-Oscaro), Romain Cardis (Direct Energie), Dimitri Claeys (Cofidis), Rémi Cavagana, Fernando Gaviria, Petr Vakoc, Matteo Trentin (Quick Step Floors) mais aussi Kenny Dehaes, Tom Devriendt, Andrea Pasqualon (Wanty-Groupe Gobert), Brian Van Goethem, Oscar Riesebeek (Roompot-Nederlandse Loterij), Grégory Habeaux (WB Veranclassic Aqua Protect), Jérôme Mainard (Armée de Terre) Joeri Stallaert (Cibel-Cebon), Emile Vermeulen (Roubaix-Lille Métropole), Rob Ruijgh (Tareletto-Isorex), Christophe Prémont (Vérandas Willems-Crelan) et Rasmus Tiller (Joker).

Une bonne cohésion s’installe dans le groupe qui s’attache surtout à garder le peloton à distance. Un peloton où l’équipe Leopard se retrouve bien seul à rouler. Ainsi, les “échappés” entament la deuxième partie de course avec un avantage frôlant les deux minutes. La situation est à leur avantage, mais le groupe reste trop conséquent pour certains. Des attaques mènent donc à une scission en tête, et dix hommes se dégagent, les suivant : Castelijns, Jansen, De Buyst, Cavagna, Trentin, Vakoc, Devriendt, Pasqualon, Mainard et Ruijgh. Ces derniers font immédiatement le trou et chacun trouve son intérêt à rouler. La différence se fait d’emblée sur le groupe de contre, qui est dès lors repris par le peloton, pointé à une minute à cinquante bornes du but. Roompot, Cofidis et AG2R tentent de mener la chasse, mais celle-ci s’avère peut efficace. À 30 kilomètres de la ligne, l’écart est sensiblement le même. En tête, les coureurs continuent de prendre leur relais et le peloton ne grappille que très peu de temps.

À 16 kilomètres de la ligne, soit à l’entame du dernier tour autour de Binche, le peloton reste pointé à près de 50 secondes, malgré les gros efforts de la Cofidis. D’ailleurs, la  poursuite est si peu efficace qu’un groupe de contre issu du peloton s’isole dans le dernier tour, sans pour autant être en mesure de revenir sur le premier groupe. En tête, Castelijns et Ruijgh ne peuvent quant à eux plus suivre le rythme et laissent ainsi 8 coureurs s’expliquer à l’entrée dans les dix derniers kilomètres. Ces derniers restent unis jusqu’à l’arrivée sous la flamme rouge et les fameux pavés en bosse. C’est alors que Matteo Trentin décide de sortir de sa réserve pour placer une attaque. L’Italien n’emmène que De Buyst et Devriendt dans son sillage et se présente avec les deux hommes dans la dernière ligne droite, elle aussi pavée. Trentin mène et tente de résister, assis sur sa selle, mais De Buyst réalise un bel effort sur sa droite et parvient à le déborder pour aller s’adjuger cette édition 2017 de Binche-Chimay-Binche. Devriendt, à bout de souffle, doit se contenter de la troisième place. Derrière, Jérôme Mainard règle le groupe de contre pour la quatrième place.

Classement

1 Jasper de Buyst (Lotto Soudal)
2 Matteo Trentin (Quick-Step Floors) m.t
3 Tom Devriendt (Wanty – Groupe Gobert) m.t
4 Jerome Mainard (Equipe Cycliste Armée de Terre) à 0’07
5 Amund Grondahl Jansen (Team LottoNL-Jumbo) m.t
6 Rémi Cavagna (Quick-Step Floors) m.t
7 Andrea Pasqualon (Wanty – Groupe Gobert) m.t
8 Petr Vakoc (Quick-Step Floors) à 0’11
9 Alex Kirsch (WB Veranclassic Aqua Protect) à 1’42
10 Oliver Naesen (AG2R La Mondiale) m.t

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Coppa Sabatini : Sonny Colbrelli rassuré et sans regrets

Lauréat de la Coppa Sabatini en 2014 et 2016, Sonny Colbrelli est clairement à l’aise …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.