(c) Sirotti

Bryan Coquard était « sans doute parmi les plus frais »

Alors que la deuxième partie de la saison 2019 débute seulement, Bryan Coquard compte déjà deux fois plus de succès que sur tout l’exercice 2018. Le sprinteur-titre de la formation Vital Concept-B&B Hotels est en forme et le valide par des résultats probants de manière régulière. Il a ainsi ramené un succès d’étape sur chacune des quatre dernières courses par étapes auxquelles il a pris part. Après avoir triomphé sur le Circuit de la Sarthe, les 4 Jours de Dunkerque et les Boucles de la Mayenne, le protégé de Jérôme Pineau a trouvé l’ouverture ce dimanche lors de l’ultime étape du Tour de Belgique, comme l’an passé. En confiance, le jeune homme de 27 ans a facilement dominé Pierre Barbier (Natura4Ever-Roubaix Lille Métropole) et Emils Liepins (Wallonie-Bruxelles).

« Nous savions que je pouvais gagner aujourd’hui si la course s’achevait au sprint, commentait après-coup Coquard. Hier, j’avais de très bonnes sensations sur l’étape la plus dure de la semaine et l’équipe a travaillé toute la journée pour favoriser une arrivée massive. Avoir bien passé les difficultés ces derniers jours m’a permis d’être sans doute parmi les sprinteurs les plus frais du peloton ». Restait à bien manoeuvrer pour jouer sa carte de la meilleure manière possible : « J’étais en train de me caler dans la roue de Christophe Laporte, très bien entouré, quand les tout premiers du peloton ont chuté en rattrapant les derniers échappés. J’ai dû mettre un gros coup de frein à 400 mètres de la ligne et tout s’est un peu désorganisé…»

Le Coq avait toutefois encore les ressources et l’agilité nécessaires pour se frayer un chemin vers le succès du jour, le onzième de la saison pour son équipe. « Bryan possède cette giclette qui lui permet de se relancer très vite et de reprendre le cours d’un sprint en poursuivant son effort, a exposé son directeur sportif Jimmy Engoulvent. Il lance son sprint avec trois vélos de retard et gagne avec une longueur d’avance, c’est vraiment propre. Sa forme est très bonne et cela nous a encouragé à prendre les choses en main pour préparer le sprint. Désormais, il va falloir peaufiner sa condition physique et rester zen jusqu’aux Championnats de France. »

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Memorial Marco Pantani : Alexey Lutsenko encore gagnant !

La désormais traditionnelle épreuve en hommage au grimpeur illustre Marco Pantani, a une nouvelle fois …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.