EN DIRECT
(c) Sirotti

Tour de Burgos : Francesco Gavazzi en puncheur s’adjuge la 1ère étape

Comme chaque année, le Tour de Burgos (2.HC) s’insère dans le calendrier entre Tour et Vuelta, et offre un terrain de prédilection pour grimpeurs et puncheurs. Disputée en cinq étapes, la course propose pour la première journée un parcours de 157 km entre la cathédrale de Burgos et l’Alto d’El Castillo. Du côté des difficultés répertoriées, les coureurs auront à gravir l’Altotero (1ère catégorie) un peu avant la mi-course (km 75) , puis dans les 15 derniers kilomètres l’Alto del Castillo (3ème catégorie) qu’ils auront à monter à deux reprises, et en haut duquel sera jugée l’arrivée de l’étape.

Après une petite dizaine de kilomètres, un groupe de cinq hommes constitue la première échappée du jour avec Pablo Torres (BURGOS BH), Diego Sevilla (POLARTEC KOMETA), Sindre Lunke (TEAM FORTUNEO – SAMSIC), Ricardo García (TEAM EUSKADI) et Lucas De Rossi (DELKO MARSEILLE PROVENCE KTM). Ils sont rejoints quelques kilomètres plus loin par Bryan Nauleau (DIRECT ENERGIE) L’échappée aura jusqu’à 4′ 40 ” d’avance sur le peloton emmené par les équipes Sky et Movistar.

Après le passage au sommet de l’Altoreto, le peloton décide de réduire l’écart qui se stabilise autour de 2’30. Mais à 45 km de l’arrivée à la faveur du vent de côté, des bordures se créent. Le peloton se reconstitue assez vite mais l’écart avec les échappés tombe à une trentaine de secondes puis repart à la hausse.

A 35 km de l’arrivée Nikita Stalnov (ASTANA) attaque, suivi par Mattia Cattaneo (ANDRONI GIOCATTOLI), désorganisant le peloton et créant des cassures. Luis Mas Bonet (CAJA RURAL-SEGUROS RGA), Davide Ballerini (ANDRONI GIOCATTOLI) et Miguel Angel Lopez (ASTANA) rejoignent les fuyards et créent un groupe de contre. Mais la formation Sky veille et ramène le peloton. A l’entame des 20 derniers kilomètres, c’est maintenant l’équipe basque Euskadi – Murias qui accélère.

On approche de la première montée de l’Alto del Castillo. L’écart avec l’échappée ne cesse de diminuer. Les hommes sont repris à 15 km de l’arrivée. La montée est effectuée dans un rythme soutenu sous l’impulsion de l’équipe Direct Energie puis de Sergio Henao (Sky). Une dizaine d’hommes essaie de s’échapper dans la descente. Mais le peloton revient.

Le peloton groupé entame les 10 derniers kilomètres, secoué par plusieurs attaques mais sans suite. En tête de peloton l’équipe Sky contrôle, d’autant que la règle des 3 km ne s’applique pas. L’équipe Astana remonte Miguel Angel Lopez. On aborde le faux plat descendant, juste avant la montée de l’Alto. Plusieurs attaques ont lieu dans la montée et c’est Francesco Gavazzi (ANDRONI GIOCATTOLI) qui s’impose en puissance et qui s’adjuge le premier maillot de leader !

Classement des dix premiers :
1 – Francesco Gavazzi (AND) 3h 48′ 30″
2 – Pello Bilbao (AST) m.t.
3 – Alex Aranburu (CJR) m.t.
4 – Marco Tizza (NIP) m.t.
5 – Jon Aberasturi (EUS) m.t.
6 – Tao Geoghegan (Sky) m.t.
7 – Jonathan Lastra (CJR) m.t.
8 – Marco Canola (NIP) + 5″
9 – Garikoitz Bravo (EUS) m.t.
10 – Merhawi Kudus (DDD) m.t.

NB : Aucune bonification aux premiers

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour de l’Ain : Stefan Bissegger devance Lorrenzo Manzin

Le Tour de l’Ain s’élançait ce vendredi par une étape de 162,6 kilomètres entre Bourg-en-Bresse …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.