Gianni Savio et Angelo Citracca suspendus trois mois

Impliqués dans l’affaire ‘paga per correre’ (payer pour courir), Gianni Savio et Angelo Citracca ont reçu un ban de trois mois. Cette affaire révélée par le Corriere della Sera, indique que plusieurs coureurs auraient reversé une partie de leur salaire aux équipes qui les engageaient et signés des accords illégaux dans le seul but de pouvoir parapher un contrat professionnel. Les équipes pros continentales italiennes Androni-Sidermec, Bardiani-CSF et Wilier Trestina étaient dans le viseur de la procédure, ainsi que plusieurs coureurs. Finalement seules Androni et Wilier ont vu leur manager Savio et Citracca sanctionnés d’un ban de trois mois tandis que Bruno Reverberi a été blanchi.

Savio et Citracca avaient pourtant été acquittés en novembre dernier avant que le CONI ne fasse appel de la décision. Le jugement en appel avait été reporté à plusieurs reprises et il a finalement eu lieu. Gianni Savio et Angelo Citracca ne pourront donc pas travailler avec leur équipe respective et être présents sur les courses durant ces trois mois. Ainsi, Citracca ne pourra par exemple pas être sur le Giro, pour lequel l’équipe Wilier a reçu une invitation. Autre personne sanctionnée, il s’agit du coureur Marco Coledan qui sera suspendu durant 15 jours pour son implication dans l’enquête. Les trois condamnés ont le droit à leur tour de faire appel de cette décision mais ils risquent d’alourdir leur peine si ‘le Collège de Garantie du CONI’ juge les trois hommes coupables.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Rasmus Quaade continue avec Riwal-Readynez

Arrivé en début de saison au sein de la formation Riwal-Readynez, le rouleur danois Rasmus …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.