(c) ASO/Kåre Dehlie Thorstad

Nacer Bouhanni « déjà en contact avec plusieurs équipes » pour 2020

Nacer Bouhanni veut passer à autre chose. Après une saison 2018 marquée par les tensions avec sa direction et sa non-sélection pour le Tour de France, le sprinteur de la Cofidis envisage déjà l’avenir loin de la formation nordiste. Dans un entretien accordé à CyclingNews, le coureur de 28 ans a annoncé discuter avec plusieurs équipes pour 2020.

« Retrouver la confiance que j’avais auparavant »

« Je suis déjà en contact avec plusieurs équipes françaises, et étrangères. Conti Pro pour les Françaises, WorldTour pour les étrangères, a détaillé Bouhanni à CyclingNews. C’est encore trop tôt pour dire que mon futur est décidé. En ce moment, je ne sais pas et je ne peux pas dire où je serai l’an prochain, mais des discussions se mettent en place. Je pense que ce sera réglé assez rapidement, mais je ne suis pas pressé. Je veux bien y réfléchir et ne pas commettre d’erreur pour mon choix futur. »

S’il ne l’a pas clairement écarté, une prolongation chez Cofidis, avec qui il est sous contrat depuis 2015, paraît impensable. Après avoir noté que « les choses peuvent vite évoluer en cyclisme », Bouhanni a expliqué ce qu’il recherchait, toujours pour CyclingNews. « Je veux retrouver la confiance que j’avais auparavant. Je cherche un bon projet sportif, où je pourrai performer sur le vélo, et, surtout, prendre du plaisir, ce qui est très important pour le mental. »

Cette saison, Bouhanni a pris la deuxième place de la deuxième étape sur le Tour de la Communauté de Valence. Il s’est aussi classé troisième de la première étape du Tour d’Oman, avant d’être privé d’une belle opportunité sur la dernière. Niccolo Bonifazio l’avait alors dangereusement poussé sur le bord de la route (lire ici). Nacer Bouhanni tentera de prendre sa revanche ce dimanche sur Kuurne-Bruxelles-Kuurne, avant de s’aligner au départ de Tirreno-Adriatico.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Paris-Nice : Le chrono en direct commenté

Après trois jours de course sans répit sur le plat, la 78e édition de Paris-Nice …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.