(c) Sirotti

Louis Meintjes espère se relancer en 2020

Une saison à oublier pour Louis Meintjes. Handicapé par deux blessures presque consécutives, le grimpeur sud-africain n’a jamais pu s’exprimer en 2019. Après un début correct sur ses championnats nationaux (3e du chrono, 9e en ligne), il s’est blessé sur Paris-Nice. A peine de retour, Meintjes a connu un nouveau coup d’arrêt sur le Tour de Californie. Deux blessures rapprochées qui l’ont privé de Tour de France, une épreuve qu’il avait bouclée dans le top 10 en 2016 et 2017. Aligné ensuite sur la Vuelta, il n’avait pas le rythme pour jouer le général, mais a tout de même pris une 7e place d’étape, au sommet de Becerril de la Sierra. Un résultat encourageant avant de couper la ligne du Tour du Piémont en 11e position.

Actuellement engagé sur le Tour de Guangxi avant de tourner la page de cette difficile saison, le coureur de 27 ans s’est confié à Cyclingnews. « Je suis impatient que la saison se termine. Je n’ai pas beaucoup couru, mais mentalement, ça a été dur, expliquait alors Meintjes. C’était juste du travail, du travail, du travail et encore du travail pour revenir et ensuite être déçu à nouveau. Je devais toujours me remettre en forme et puis tout recommencer. Chaque blessure m’a tenu éloigné du vélo pendant trois semaines. Il y a eu au moins quelques signes positifs… J’espère repartir du bon pied, et pouvoir faire des plans. »

Toujours sous contrat avec Dimension Data, qui deviendra NTT la saison prochaine, Meintjes confiait ensuite avoir apprécié le parcours du prochain Tour de France. Il annonçait aussi, sans trop en dire, qu’il changerait de programme de courses en 2020. « Je pense faire le Tour. Le parcours me semble vraiment bien, annonçait-il à Cyclingnews. J’espère pouvoir construire ma saison autour de ça. Je commencerai un plus tard cette année. » Cette saison, il avait débuté en courses début février, sur ses championnats nationaux.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Marcel Sieberg ravi des changements opérés chez Bahrain-Merida : « Un vent nouveau »

L’expérimenté Marcel Sieberg voit d’un bon œil le renouvellement d’effectif chez Bahrain-Merida. A 37 ans, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.