© sirotti

Darwin Atapuma signe chez Cofidis

La formation Cofidis vient d’annoncer le recrutement du grimpeur colombien Darwin Atapuma. Âgé de 30 ans et évoluant depuis l’an dernier dans la formation UAE-Team Emirates après trois saisons chez BMC, Atapuma sera le 27e coureur de l’équipe française en 2019. Neuvième du Tour d’Italie en 2016, vainqueur d’étapes sur le Tour de Suisse, le Tour de Pologne et le Tour du Trentin et deuxième au sommet de l’Izoard sur le Tour de France 2017, le colombien s’inscrit parfaitement dans la volonté de Cédric Vasseur, manager de l’équipe Cofidis, de faire briller son équipe sur tous les terrains.

«Je suis extrêmement fier et heureux de pouvoir accueillir un coureur de cette valeur au sein de notre formation » se réjouit d’ailleurs Vasseur. « Avec Darwin, je suis convaincu que nous sommes désormais armés pour briller et gagner sur tous les terrains. Nous avons trouvé en lui le coureur susceptible de s’illustrer sur les sommets à plus de 2000 mètres comme ce sera le cas à plusieurs reprises lors de la prochaine Grande Boucle. Je suis donc impatient de l’accueillir avec les autres nouveaux-venus en étant convaincu qu’il nous permettra de franchir un nouveau cap.»

La satisfaction est égale chez le coureur, qui après une longue pose après le Tour de France (il n’a pas couru depuis), se dit impatient de revenir à la compétition. « J’ai déjà repris l’entraînement afin d’être prêt pour les premiers rendez-vous de l’équipe» annonce-t-il. « C’est une très belle expérience que je me réjouis de vivre au sein d’une formation française. Je connais déjà quelques coureurs et ne doute pas un instant que, grâce à la force du collectif, nous pourrons continuer à décrocher des victoires et signer des performances de choix. »

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Pascal Ackermann : « Je me suis enlevé beaucoup de pression »

Pascal Ackermann était encore le plus fort, ce dimanche, à l’arrivée de la Clásica de …

Un commentaire

  1. Je me réjouis de cette nouvelle. Bravo à ce coureur ainsi qu’à Cédric Vasseur pour ce transfert de qualité. Par ailleurs, je suis toujours très étonné par la frilosite des équipes cyclistes françaises à vouloir embaucher des coureurs colombiens qui sont de très bons grimpeurs(parfois même bien supérieurs à certains grimpeurs français réputés). Seule, l’équipe Delko Marseille a déjà embauché de tels coureurs. La tradition des grimpeurs colombiens se pérennise depuis des lustres et entretient avec elle l’éclosion de champions très souvent auréolés de gloire sur les cimes pentus des cols. Bravo à Cofidis qui a fait, aujourd’hui, encore une belle pioche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.