© Mario Stiehl

Wout van Aert avait raison de se méfier de Zdenek Stybar

Deuxième de l’E3 Binckbank Tour, Wout van Aert continue sur sa lancée de Milan-San Remo. “C’est un super résultat sur une des courses les plus dures du printemps. Je jouais la gagne mais je savais que Zdenek Stybar serait difficile à battre car il était le plus frais.”

Dans le final, le coureur de Jumbo-Visma a calculé sa course sur celle du Tchèque. “Oui, logique car je savais qu’il allait tenter quelque chose au moment de rentrer sur Bob Jungels. J’attendais juste le moment et je ne pouvais pas lui laisser dix mètres. Sans quoi, la course était finie.”

Comme tous les poursuivants, Wout van Aert était le seul de son équipe dans le final. Toutefois, il défend ses coéquipiers. “Danny Van Poppel, Mike Teunissen et Amund Grondhal Jansen ont été costauds et m’ont bien épaulé. Amund Grondhal Jansen a presque réussi à suivre Bob Jungels au moment de son démarrage à 60 kilomètres de l’arrivée. Cela aurait pu changer la donne mais c’est la course.”

Même si la période des classiques flandriennes n’est pas terminée, le triple champion du monde du cyclo-cross a gagné à la pédale sa place de leader chez Jumbo-Visma. “J’ai montré que je pouvais signer des résultats. Je suis à chaque fois présent au moment de la sélection finale. Je n’ai pas beaucoup d’expérience comparé à un Greg Van Avermaet par exemple, mais mes débuts sont prometteurs”, conclut celui qui fera l’impasse sur A Travers La Flandre pour se concentrer sur le Tour des Flandres, Paris-Roubaix et l’Amstel Gold Race.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Marcel Sieberg ravi des changements opérés chez Bahrain-Merida : « Un vent nouveau »

L’expérimenté Marcel Sieberg voit d’un bon œil le renouvellement d’effectif chez Bahrain-Merida. A 37 ans, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.