© Arkéa-Samsic

Pas de fracture pour Maxime Bouet

Victime d’une chute lors de la deuxième étape de Paris-Nice, comme son compère Warren Barguil, Maxime Bouet échappe finalement à une fracture. On craignait une rotule cassée pour le coureur de 32 ans, mais de des examens complémentaires effectués mercredi ont finalement écarté cette hypothèse. Le diagnostic final est le suivant : des lésions ligamentaires, un volumineux épanchement intra-articulaire et des contusions osseuses. Bouet évite donc le pire mais sera tout de même contraint au repos forcé pendant environ un mois, a indiqué le médecin de l’équipe Arkéa-Samsic Jean-Jacques Menuet.

« C’est dur à accepter car j’ai fait mon travail à 200% cet hiver et il va falloir tout recommencer, a commenté l’ancien coureur de la Quick Step et d’AG2R-La Mondiale. Mais comme je le disais au début je veux voir le positif, je vais être au repos forcé. J’avance donc ma coupure et je vais revenir avec beaucoup d’envie et de fraicheur quand certains coureurs auront besoin de couper. Dès hier, j’ai regardé le calendrier pour pouvoir me projeter. Je vais sûrement découvrir des courses que je n’ai pas l’habitude de disputer, c’est une opportunité. Ma saison n’a pas commencé. Je suis au repos forcé, je vais regarder les copains à la télévision même s’il y aura forcément un petit pincement au cœur. Ensuite, je n’aurai qu’une envie : me préparer au mieux pour remettre un dossard sur le maillot. »  

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour de France : Jusqu’en 2023 la dernière étape partira des Yvelines

Les Yvelines réaffirment leur attachement au cyclisme. Déjà territoire d’accueil des Grands Départ de Paris-Nice …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.