(c) Photo: George Deswijs/ZLM Tour

ZLM Tour : Dylan Groenewegen malgré la chute

Un mois après son triplé sur les 4 Jours de Dunkerque, Dylan Groenewegen a repris ses bonnes habitudes, ce jeudi, sur le ZLM Tour. Malgré une chute dans les vingt derniers kilomètres, le sprinteur de la Jumbo-Visma a fait parler sa puissance dans la dernière ligne droite de la deuxième étape pour rafler la victoire devant Emils Liepins (Wallonie-Bruxelles) et Caleb Ewan (Lotto-Soudal). Son collègue Jos van Emden conserve le maillot jaune. 

Au lendemain de la victoire de Jos van Emden (Jumbo-Visma) sur le prologue, quatre hommes prennent rapidement les commandes lors de la première étape en ligne du ZLM Tour. Elmar Reinders (Roompot-Charles), Daan van Sintmaartensdijk (Alecto Cycling Team), Stef Krul (Metec-TKH) et Julien van den Brande (Tarteletto-Isorex) forment l’échappée du jour, qui voit son avantage grimper à trois minutes après une vingtaine de kilomètres. Dans le peloton, ce sont les équipiers de Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) et ceux de Caleb Ewan (Lotto-Soudal) qui s’assurent toutefois d’imprimer un tempo suffisant pour ne pas laisser trop de champ aux échappés. Ces derniers sont d’ailleurs maintenus entre deux et trois minutes pendant plusieurs dizaines de kilomètres. À la mi-course, les quatre échappés n’ont ainsi que deux minutes d’avance. Les formations de sprinteurs ne laissent aucune chance aux échappés et l’écart est même réduit à seulement 30 secondes à 75 bornes de la ligne.

Le peloton calme donc le jeu dans les instants qui suivent et laisse le quatuor reprendre une minute d’avance alors que le premier des trois tours du circuit final est entamé. C’est alors que les fuyards mettent les bouchées doubles, tandis que le peloton tente de garder une certaine régularité. En l’espace d’un tour, et à deux boucles du terme (38 km de l’arrivée), l’avantage de l’échappée est donc réévalué à 1’45. Dans le paquet, la Lotto-Soudal et la Jumbo-Visma restent seules à la mène. Et dans cet avant-dernier tour, elles intensifient clairement le rythme. De fait, l’écart n’est plus que d’une minute à un tour de l’arrivée. On semble alors se diriger vers une belle arrivée au sprint, mais c’est alors qu’à quinze bornes du but, Dylan Groenewegen est pris dans une chute. Le sprinteur néerlandais se relève toutefois rapidement et bénéficie du soutien de ses équipiers pour rentrer dans le peloton peu après l’entrée dans les 10 derniers kilomètres.

Pendant ce temps, les quatre échappés matinaux livrent leurs dernières forces dans la bataille et tentent de résister jusqu’au bout. Leur ténacité est louable, mais elle est toutefois insuffisante face aux trains Lotto-Soudal, Jumbo-Visma mais également Katusha-Alpecin. À quatre kilomètres de la ligne, le regroupement général s’opère. C’est à ce moment que la Sunweb de Max Walscheid vient se positionner à l’avant du peloton. Les équipes WorldTour imposent clairement leur puissance dans le final, et à la flamme rouge, ce sont les équipes Katusha et Jumbo-Visma qui emmènent le sprint. La formation néerlandaise garde la main jusqu’à 500 mètres puis déboule la Lotto-Soudal de Caleb Ewan. Finalement, le sprint est lancé à la sortie du dernier virage, à 200 mètres de la ligne. Dylan Groenewegen surgit derrière le poisson-pilote de Caleb Ewan et s’en va régler avec autorité l’emballage. Il devance assez facilement Emils Liepins (Wallonie-Bruxelles) et Ewan sur la ligne d’arrivée.

Classement de la première étape

1 Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma)
2 Emīls Liepiņš (Wallonie-Bruxelles) t.m.t
3 Caleb Ewan (Lotto Soudal)
4 Jens Debusschere (Katusha Alpecin)
5 Boris Vallée (Wanty – Gobert)
6 Amaury Capiot (Sport Vlaanderen – Baloise)
7 Daniel López (Burgos-BH)
8 Milan Menten (Sport Vlaanderen – Baloise)
9 Mads Würtz Schmidt (Katusha Alpecin)
10 Arvid de Kleijn (Metec – TKH Continental Cyclingteam p/b Mantel)

Général après la première étape

1 Jos van Emden (Jumbo-Visma)
2 Mike Teunissen (Jumbo-Visma) à 0’02
3 Tony Martin (Jumbo-Visma) m.t
4 Alex Dowsett (Katusha Alpecin) à 0’04
5 Max Walscheid (Sunweb) à 0’06
6 Cees Bol (Sunweb) à 0’08
7 Mads Würtz Schmidt (Katusha Alpecin) à 0’11
8 Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) à 0’13
9 Jasper de Buyst (Lotto Soudal) à 0’14
10 Jenthe Biermans (Katusha Alpecin) à 0’16

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Marcel Sieberg ravi des changements opérés chez Bahrain-Merida : « Un vent nouveau »

L’expérimenté Marcel Sieberg voit d’un bon œil le renouvellement d’effectif chez Bahrain-Merida. A 37 ans, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.