© PHOTO GOMEZSPORT 2019

Vuelta : Tadej Pogacar double la mise, Primoz Roglic affirme sa domination

Une grande bagarre était attendue entre les favoris, ce vendredi, sur les pentes redoutables de Los Machucos. Et les leaders n’ont pas déçu ! Après avoir offert une marge conséquente à une imposante échappée, ils sont revenus à toute allure sous l’impulsion de l’équipe Astana. Dernier rescapé du groupe de tête, Pierre Latour a été repris à 1,5 kilomètre du but par un duo composé de Primoz Roglic et Tadej Pogacar. Les deux Slovènes ont assommé leurs rivaux sur les pourcentages terribles de l’ascension finale. Pogacar a coupé la ligne en vainqueur devant Roglic. Latour a résisté pour la troisième place à un groupe réglé par Alejandro Valverde. Miguel Angel Lopez a lui terminé à une minute après le gros travail de son équipe. Pogacar monte alors sur le podium et devance désormais Lopez et Quintana au général! Ces trois-là se tiennent en 30 secondes. 

Comme ces derniers jours, les premiers kilomètres sont très rapide. Les baroudeurs croient en leurs chances et les attaques se succèdent au départ de Bilbao. Pawel Bernas (CCC), Ben O’Connor (Dimension Data) et Wout Poels (Ineos) sont les premiers à créer un petit écart, mais en vain. Ils sont repris au km23 par un peloton lancé à vive allure, les attaques se poursuivent. Il faut alors attendre la première difficulté du jour, l’Alto de la Escrita (3e cat., 5,9km à 4%), pour voir un imposant groupe se constituer progressivement. Wout Poels retente sa chance au pied, cette fois avec réussite. Il est pris en chasse et rejoint au sommet par Geoffrey Bouchard (AG2R-La Mondiale), Jesus Herrada (Cofidis) et Hector Saez (Euskadi-Murias). Les attaques se poursuivent et un imposant groupe vient garnir l’échappée dans la descente.

Antonio Pedrero (Movistar), Pierre Latour, Clément Venturini (AG2R-La Mondiale), Domen Novak (Bahrain-Merida), Felix Großschartner (Bora-hansgrohe), Philippe Gilbert (Deceuninck-Quick Step), Sergio Higuita (EF Education First), Bruno Armirail (Groupama-FDJ), Thomas De Gendt (Lotto Soudal), Tsgabu Grmay, Damien Howson (Mitchelton-Scott), Louis Meintjes (Dimension Data), David de la Cruz (Ineos), Steff Cras, Ruben Guerreiro (Katusha-Alpecin), Robert Power, Martijn Tusveld (Sunweb), Gianluca Brambilla, Niklas Eg (Trek-Segafredo), Sergio Henao (UAE Team Emirates), Angel Madrazo (Burgos-BH), Sergei Chernetski (Caja Rural-Seguros RGA), Darwin Atapuma (Cofidis), Mikel Bizkarra et Hector Saez (Euskadi-Murias) portent à vingt-neuf le nombre de fuyards. Higuita est le mieux classé d’entre eux au général, à 10’21”.

L’échappée passe le sommet de l’Alto de Ubal (3e cat., 7,9km à 6%) en groupe, avant de commencer à s’attaquer à plus de 80 kilomètres du but! A ce stade, Jumbo-Visma contrôle l’écart autour des trois minutes, mais décide rapidement de laisser filer. A l’avant, plusieurs coureurs tentent vainement de reconstituer l’échappée à l’approche du Collado de Ason (2e cat., 13km à 3,9%). On assiste notamment à des tentatives de De Gendt, Venturini, Herrada, Poels, Brambilla ou encore Grossschartner, mais tout rentre en ordre. La sélection s’opère alors plutôt par l’arrière dans le Puerto de Alisas (2e cat., 8,5km à 6%). Poels prend cinq points au classement de la montagne sur le Collado de Ason, Herrada l’imite au Puerto de Alisas. Bouchard ne passe jamais en tête, mais accumule les places aux différents sommets et se rapproche dangereusement de Madrazo au classement de la montagne.

Au sommet du quatrième col du jour, le peloton pointe à 8’25”. Higuita reste bien au chaud dans le groupe de tête et se rapproche à la deuxième place du classement général virtuel. Le jeune Colombien, comme les autres coureurs de tête, laisse faire quand Saez sort dans la descente qui suit. Le représentant d’Euskadi-Murias prend des risques et parvient à creuser l’écart sur ses anciens compagnons. Il ne ménage pas ses efforts sur le plat et se présente au pied du cinquième col du jour avec une marge intéressante. Saez aborde ainsi le Puerto de la Cruz Usano (3e cat., 4,2km à 4,7%) avec 1’42” sur le groupe de chasse! Ce dernier est alors réduit à seize unités avec Latour, Bouchard, Guerreiro, Cras, Brambilla, Eg, Großschartner, Henao, Atapuma, Herrada, Howson, De La Cruz, Poels, Armirail, Higuita et Tusveld.

Le peloton pointe encore à plus de huit minutes, à 32 kilomètres du but, lorsqu’Astana vient placer un coup d’accélérateur. Le groupe des favoris se rapproche rapidement, mais Saez conserve une belle avance sur ses poursuivants. Il enchaîne avec l’ascension du Puerto de la Cruz Usano (3e cat., 4,2km à 4,7%). Les attaques fusent derrière lui et Armirail parvient à s’isoler en chasse. Saez rallie le sommet en tête avec 57″ d’avance sur Armirail et 1’59” sur le reste du groupe réglé par Bouchard pour le dernier point. Le coureurs français se rapproche à deux unités de Madrazo au classement de la montagne, tandis que le peloton se rapproche à 5’07” à ce stade. Ne reste alors plus que quelques kilomètres de plat à boucler avant la terrible ascension de Los Machucos (hors cat., 6,8km à 9,2%), juge de paix de cette treizième étape.

Saez arrive en tête au pied de cette terrible ascension avec une marge infime sur Armirail, 1’22” sur les poursuivants et moins de trois minutes sur le peloton ! Armirail reprend rapidement l’homme de tête et le dépose sur un passage à 20%. Derrière, Latour se montre le plus fort des chasseurs dès les premiers pourcentages. Le leader d’AG2R-La Mondiale écrase les pédales et se lance seul à la poursuite d’Armirail. Il parvient à l’avaler et s’en défait à 4,5 kilomètres du sommet. Il semble filer seul vers la victoire. C’est sans compter sur les favoris se livrent une bataille terrible derrière lui ! Nairo Quintana (Movistar) déclenche les hostilités, mais ne creuse pas l’écart. Le Colombien rentre dans le rang sur une accélération conjointe de Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) et Primoz Roglic (Jumbo-Visma). Seul Alejandro Valverde (Movistar) peut suivre… avant de lâcher prise! Les Slovènes s’entendent à la poursuite de Latour. Le Français se bat, mais ne peut rien contre le retour des deux hommes forts du jour. Il est alors repris à 1,5 kilomètre du but. Pogacar et Roglic l’éliminent rapidement et s’en vont en duo jusqu’à la ligne. Sans contestation du maillot rouge, le plus jeune coureur de la Vuelta coupe la ligne en tête et signe sa deuxième victoire d’étape en une semaine. En retrait, le Français résiste pour la troisième place et devance Valverde, Quintana et Rafal Majka (Bora-hansgrohe)! Miguel Angel Lopez (Astana) concède une minute et voit Pogacar le dépasser au général. Le vainqueur du jour occupe désormais la troisième place, devant Lopez et Quintana!

Le classement de la treizième étape : 

Image

Le classement général après la treizième étape : 

Image

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Strade Bianche 2020 : Le direct commenté

    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.