(c) Sirotti

Tiago Machado : « En Espagne, le prix de la combativité est une farce »

Tiago Machado (Katusha) était très déçu à l’arrivée ce samedi. Le Portugais était l’un des trois coureurs échappés de la huitième étape de la Vuelta, parcourant près de 180 kilomètres à l’avant. Lorsque Hector Saez (Euskadi-Murias) et Jorge Cubero (Burgos-BH), ses deux compagnons de fuite, ont rendu les armes, Machado a prolongé son effort pendant un kilomètre en solitaire. Pour autant, il n’a pas reçu le prix de la combativité qu’il attendait à l’arrivée. En Espagne, ce sont les fans qui votent et ils lui ont préféré Cubero.

Lire aussi > Vuelta : Alejandro Valverde double la mise

« Peut-être que si mes compagnons d’échappée espagnols avaient travaillé un peu plus, nous aurions pu rester en tête plus longtemps, a-t-il d’abord expliqué dans une vidéo publiée par Katusha. A 15 kilomètres de l’arrivée, ils ont cessé de m’aider et un homme seul contre tout un peloton ne peut rien faire. C’était malgré tout une bonne journée. »

Machado a conclu en commentant la décision des fans de nommer Cubero à sa place. « En Espagne, le prix de la combativité est une farce, a-t-il pesté. Si les gens ont vu que j’ai fait 70% du travail, il faut changer le prix de la combativité en prix du coureur espagnol dans l’échappée. Ce serait plus juste pour les coureurs. »

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Marcel Sieberg ravi des changements opérés chez Bahrain-Merida : « Un vent nouveau »

L’expérimenté Marcel Sieberg voit d’un bon œil le renouvellement d’effectif chez Bahrain-Merida. A 37 ans, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.