(c) Sirotti

Rohan Dennis : « C’était le plan »

Rohan, comme sur la première étape, vous l’avez fait. À quel point êtes-vous satisfait ? 

J’ai respecté le plan. Pour nous le plan était de cibler chaque ascension, rester tranquille et gérer le final. Après ma première victoire, je me suis dis “dans deux semaines tu devra en faire un avec 20 kilomètres de plus”. Donc j’ai essayé de gérer ça au mieux pour que ça fonctionne.  Heureusement je pouvais gagner et j’ai réussi à le faire.

Interrogé son choix de faire de la Vuelta une préparation pour les championnats du monde de contre-la-montre, l’australien explique :

Déjà, j’ai passé deux bonnes journées (sourire) et quatorze jours difficiles (rire), mais je pense que cette préparation est parfaite, faire les deux tiers d’un grand tour et rentrer à la maison pour faire un travail spécifique pour le contre-la-montre. C’est ce qu’il y a de mieux à mon avis. Surtout pour un contre-la-montre long de 53 km. Quoi qu’il en soit, ça ne sera pas facile et vous avez besoin de distances dans les jambes.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

VeloPro.fr change provisoirement de formule

Cela fait maintenant 5 saisons que VeloPro.fr vous propose tous les jours un suivi continu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.