EN DIRECT

Tour de Castille et León : Carlos Barbero déclassé, Davide Cimolai vainqueur

Mise à jour du jeudi 25 avril 2019 à 20h41 :

Alors qu’il pensait avoir acquis sa première victoire de la saison, Carlos Barbero a été déclassé de la première étape du Tour de Castille et León. L’Espagnol aurait changé de trajectoire lors du sprint final. Ce à quoi son équipe Movistar répond que l’arrivée était étroite et venteuse (l’étape a d’ailleurs été marquée par des bordures). Toujours est il que Barbero déclassé, voilà Davide Cimolai (Israel Cycling Academy) vainqueur officiellement de la première étape de la course espagnol. Quant à Barbero il prend aussi 30” de pénalité au classement général.

Classement de l’étape modifié : 
1. Davide Cimolai (Israel Cycling Academy)
2. Enrique Sanz (Euskadi Basque Country Murias)
3. Jérôme Cousin (Total Direct Energie)
4. Jonathan Lastra (Caja Rural – RGA)
5. Carlos Barbero (Movistar)

————

Article originel :

Une étape marquée par des cassures pour débuter. Le peloton du Tour de Castille et León ne s’est fait aucun cadeau ce jeudi, lors de la première étape. Seule formation WorldTour au départ, Movistar a dicté sa loi. Profitant d’un fort vent, l’équipe espagnole a orchestré une cassure avant même le km50. Celle-ci n’a jamais été rebouchée. Ainsi, c’est un peloton réduit à 80 unités qui s’est présenté dans le final de cette première étape. Une ultime attaque a alors vu un groupe d’une dizaine de coureurs se dégager dans les dix derniers kilomètres. Parmi les favoris de l’épreuve, Carlos Barbero a réglé le sprint en petit comité disputé à Castrojeriz. Davide Cimolai doit lui se contenter du premier accessit, devant Enrique Sanz.

Les 120 engagés du Tour de Castille et León n’avaient pas de temps à perdre ce jeudi. A peine le départ donné, de nombreuses attaques secouent le peloton. Ce dernier évolue directement à un rythme soutenu, et ne laisse rien filer. Cela roule tellement fort que le groupe principal casse en deux entités dès le kilomètre 10. Le peloton décide finalement de ralentir et laisse partir un groupe de cinq coureurs. Alors que le deuxième groupe recolle à l’arrière, Jaumè Sureda (Burgos-BH), Omar Mendoza (Manzana Postobon), José Vicente Toribio (Matrix PowerTag), Bruno Silva (Efapel) et Alvaro Trueba (Sporting Portugal) prennent de l’avance. Ces cinq fuyards comptent jusqu’à cinq minutes d’avance au km 38, mais voient ensuite le peloton se relancer à vive allure.

Au km 48, il n’y a plus que 3’40” d’écart, lorsque le peloton explose à nouveau. Le premier groupe issu de la cassure est alors composé d’environ 80 unités. Ce dernier roule fort sous l’impulsion des Movistar et continue son rapproché. L’échappée s’écrase elle face au vent de face, et perd un terrain considérable. Après seulement 60 kilomètres, la tête de course est déjà sur le point de se faire reprendre, mais le peloton décide de redonner un peu de marge. Les fuyards profitent de ce répit pour s’octroyer à nouveau une avance supérieure à deux minutes. La situation est maintenue jusqu’à la mi-course, et le pied de la principale difficulté du jour : le Puerto de Altotero. Les hommes de la Movistar accélèrent encore dans l’ascension. L’échappée parvient bien à rallier le sommet en tête, Bruno Silva faisant le plein de points de la montagne, mais finit par se faire avaler par le peloton dans la descente.

A l’arrière, le groupe des piégés se bat pour revenir, mais ne parvient jamais à se rapprocher à moins d’une minute du peloton principal. Ce dernier se réduit légèrement au passage de l’Alto de Coculina, mais il n’y a plus d’attaque. Euskadi Basque Country Murias vient notamment rouler avec Movistar pour s’assurer d’une arrivée au sprint. Il faut alors attendre les quinze derniers kilomètres de course pour voir de nouvelles offensives. Un groupe d’une dizaine de coureurs arrive à s’extraire dans le final et s’explique au sprint pour la gagne à Castrojeriz. Local de l’étape, Carlos Barbero (Movistar) règle les fuyards, récompensant le travail constant de son équipe. Davide Cimolai (Israel Cycling Academy) prend la deuxième place, devant Enrique Sanz (Euskadi Basque Country Murias).

Le classement de la première étape : 
1. Carlos Barbero (Movistar)
2. Davide Cimolai (Israel Cycling Academy)
3. Enrique Sanz (Euskadi Basque Country Murias)
4. Jérôme Cousin (Total Direct Energie)
5. Jonathan Lastra (Caja Rural – RGA)

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Le classement des favoris du Tour : Pinot et Alaphilippe rayonnent, Thomas perd du terrain

Une étape exceptionnelle et un dénouement parfait pour le contingent tricolore. Ce samedi, Thibaut Pinot …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.