Enrique Sanz, la victoire malgré la chute

Triple vainqueur d’étape sur la Volta ao Alentejo plus tôt cette année, Enrique Sanz n’a donc pas ouvert son compteur hier, lors de la dernière étape du Tour de Castille et Leon. Il a toutefois assurément décroché sa plus belle victoire de la saison, sur une course de classe 1, sur ses terres, et au terme d’une journée tout sauf tranquille en ce qui le concerne. “L’étape a été dure car très rapide, et les deux ascensions ont également été montées rapidement, a résumé le sprinteur de 29 ans, ancien de la Movistar. J’ai eu de la malchance et je suis tombé dans la seconde. J’ai réussi à me relever et grâce à l’équipe, j’ai pu refaire mon retour dans le peloton. Ensuite, j’ai « réinitialisé ». J’ai oublié la chute, je me suis concentré sur l’arrivée et j’ai pu conclure de la meilleure façon possible. Le travail de l’équipe a été formidable et cette victoire revient à mes coéquipiers, car sans eux, je n’aurais pas pu rentrer dans le peloton. Nous espérons maintenant continuer dans cette voie à l’occasion des prochaines courses.”

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Marcel Sieberg ravi des changements opérés chez Bahrain-Merida : « Un vent nouveau »

L’expérimenté Marcel Sieberg voit d’un bon œil le renouvellement d’effectif chez Bahrain-Merida. A 37 ans, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.