© Mario Stiehl

Ion Izagirre parachève l’excellent travail des Astana

Hier vers Chera, les Astana avaient montré leurs ambitions. En vain. Alors aujourd’hui pour cette étape décisive du Tour de la Communauté de Valence, les coureurs de l’équipe kazakh ont préféré joué autrement, en privilégiant leurs atouts.

Aujourd’hui nous avons changé de tactique, expliquait Ion Izagirre. Nous somme restés tranquilles dans le peloton pour conserver notre énergie pour la fin car on savait que tout se jouerait là”. Et c’est justement là que Astana a déclenché véritablement les hostilités. Après une attaque de Alejandro Valverde (Movistar), c’est Merhawi Kudus qui a été le premier à creuser un petit écart. Puis Luis León Sánchez l’a imité, propulsant ainsi deux Astana à l’avant. C’est suite à ce mouvement que s’est constitué le groupe de tête qui ira se disputer la victoire.

C’était une montée difficile et Movistar ont été les premiers à la prendre en mains mais nous avons ensuite envoyé Kudus, qui connaissait bien l’ascension puis Sánchez…” continue Izagirre. “On savait qu’on avait l’avantage au classement général, explique pour sa part Pello Bilbao qui était aussi à l’avant avec les leaders. Il nous suffisait de distancer (Edvald) Boasson Hagen pour prendre la tête. Nous avons fait de notre mieux pour contrôler les autres rivaux et ça a plutôt bien marché“.

Dans le dernier kilomètre et demi, (Adam) Yates était très fort. Dans les derniers mètres j’ai souffert et je ne pouvais plus jouer la victoire d’étape” explique Ion Izagirre. Heureusement pour lui, sa bonne performance sur le chrono de la première étape lui avait offert un bel avantage au général sur le vainqueur du jour, Adam Yates (Mitchelton – Scott) et 9” sur Alejandro Valverde (Movistar). Or l’Espagnol ne prend que la deuxième place et malgré une petite cassure dans le final qui fait perdre à Izagirre deux petites secondes, il lui manquera encore 7” pour dépasser Izagirre au général (il n’y a pas de bonifications). Objectif atteint pour le Basque et son équipe Astana. “Je n’ai pas pu jouer la victoire d’étape mais nous étions venu ici pour le général et je suis donc content d’être le leader après cette étape, se réjouit-il. Il faudra encore franchir la ligne d’arrivée demain pour ramener cette tunique à la maison mais c’est aussi la première fois que je porte un maillot de leader depuis le Tour de Pologne“. C’était en 2013 et il avait porté le maillot une journée avant de le perdre et de terminer deuxième du classement final. Un résultat qu’il a réédité l’année suivante avant de finalement monter sur la plus haute marche du podium en 2015.

C’est donc une victoire qui se profile pour Izagirre. La première depuis ce Tour de Pologne 2015 qui constitue justement son unique succès dans une course par étapes de sa carrière professionnelle. Surprenant pour un coureur bon grimpeur, bon en chrono, qui a cumulé un incroyable nombre de places d’honneur sur des courses d’une semaine comme une deuxième place sur le Tour de Suisse 2016, une troisième place sur le Tour de Romandie la même année ou encore sur le Tour du Pays Basque 2017 mais aussi une quatrième place sur Paris-Nice 2018. Du coup ce succès à l’horizon ouvre on ne peut mieux le nouveau chapitre de la carrière de Ion Izagirre qui a rejoint Astana en début d’année, délaissant Bahrain – Merida après deux saisons et fera oublié la première sortie des frères Izagirre avec le maillot Astana où ils étaient tombés lors d’un cyclo-cross (voir ici). C’était d’ailleurs une autre chute entre frangins qui les avait privés de toute chance de victoire et même du podium sur le dernier Paris-Nice.

Quant à Pello Bilbao, il est lui ravit de sa troisième place. “Je suis très content avec ce que nous avons accompli sur cette étape. C’est un bon début de saison et ça me donne beaucoup de confiance quant au travail fait durant l’hiver. Nous avons bien travaillé comme équipe et en adoptant une tactique peut-être un peu plus conservatrice“. Une victoire collective qui devrait lancer le groupe sur une bonne dynamique.

 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour de France 2020 : Le direct de la 17e étape (Grenoble>Col de la Loze)

Suivez le direct du Tour de France 2020 avec l’app VeloPro.fr sur votre mobile ou …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.