(c) UAE Tour

Les malheurs de David Gaudu sans conséquences

Remarquable et remarqué hier lors de l’arrivée au sommet de Jebel Hafeet, où il a pris la troisième place, David Gaudu a bien failli perdre tous les bénéfices de cette belle performance ce mercredi. Le jeune grimpeur breton a effectivement connu un final d’étape très mouvementé en direction du mur d’Hatta Dam, alors qu’il avait pourtant évité les principaux obstacles plus tôt dans la journée. “On a fait une très belle étape aujourd’hui, on a été vigilants, on n’a pas été piégés par les tentatives de bordures”, a-t-il rappelé.

Ce sont en réalité des faits de course qui l’ont placé dans une situation délicate dans les dix derniers kilomètres, et qui ne lui ont d’ailleurs pas permis de monter l’ultime bosse avec les autres favoris. “C’était un final un peu fou, a-t-il raconté. Deux coureurs se sont tamponnés sur ma droite, je me décale sur la gauche, je me refais bousculer sur la droite, et à ce moment-là je m’accroche avec les deux qui sont en train de tomber. Je me retrouve par terre. Je suis reparti avec les gars de l’équipe, qui m’ont très bien remonté jusqu’à revenir dans le peloton, mais ensuite, en passant sur un dos d’âne, ma roue se casse. J’ai dû changer de roue. Heureusement, la règle des trois kilomètres s’est appliquée”. 

“Au final, plus de peur que de mal”, a ajouté Gaudu, qui en plus d’être indemne physiquement, conserve donc sa troisième place au général et son maillot blanc de meilleur jeune. “Je suis content que cette étape soit passée”, a-t-il glissé en conclusion.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour de France 2020 : Le direct de la 18e étape (Méribel>La Roche-sur-Foron)

Suivez le direct du Tour de France 2020 avec l’app VeloPro.fr sur votre mobile ou …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.