Trofeo Laigueglia : Simone Velasco lance la saison italienne par un exploit en solitaire

Première course italienne de l’année, le Trofeo Laigueglia est historiquement destiné aux puncheurs. L’édition 2019 déroge cependant à la règle, car c’est Simone Velasco (Neri-Selle Italia) qui s’impose en solitaire après un long raid. 

Tenant du titre, Moreno Moser déclare dès le matin que sa condition n’est pas suffisante pour viser un troisième titre dans l’épreuve. Le départ est donné à 10h50, et les 136 coureurs partent sous un beau soleil. Après une brève bagarre d’environ quinze kilomètres, la bonne échappée se détache. Nous retrouvons alors à l’avant Jonas Aaen (Riwal), Michael Piccot (BIESSE Carrera), Giulio Masotto (Colpack), Andrea Ferrari (Iseo Serrature), Evgeny Kobernyak (Gazprom), Federico Burchio (d’Amico – UM Tools) et Emanuele Amadio (Scan Friuli). Les sept coureurs prennent rapidement une avance intéressante, qui dépasse les 7’30 après environ une heure de course. Derrière, Antonio Di Sante (Sangemini Trevigiani) tente de faire la jonction, mais il stagne pendant un moment à 1’40, avant de parvenir à rentrer après un effort intense.

Les kilomètres défilent alors que l’écart ne bouge pas énormément. Giulio Masotto passe en tête de la Cima Paravenna devant Ferrari et Burchio. C’est le moment choisi par le peloton pour accélérer l’allure. L’avance se met alors à fondre rapidement, et passe sous les quatre minutes. Dans l’ascension de Testico, Emanuele Amadio est distancé alors que l’écart dégringole pour se rapprocher de la minute trente. Il reste environ 65 kilomètres lorsque les derniers rescapés du groupe de tête sont finalement repris par un peloton encore composé d’une quarantaine de coureurs.

Une nouvelle phase de course s’ouvre au moment de l’entrée sur le circuit final. Le coureur de l’équipe Neri-Selle Italia Simone Velasco attaque et part en solitaire, alors que derrière un groupe composé de Ciccone (Italie), Montaguti (Androni), Gabburo (Neri), Cataford (Israel), Mosca (D’Amico) et Toniatti (Colpack) est en contre à moins de 40 secondes. Dans l’avant-dernière ascension du Colla Micheri, Ciccone tente de partir seul à la poursuite de Velasco, mais il ne parvient pas à boucher l’écart. Au pied de la dernière ascension, l’homme de tête compte toujours près de 30 secondes sur ses poursuivants, et une minute sur le peloton. Il maintient son avance, alors qu’à l’arrière Kylian Frankiny (Groupama-FDJ) et Nicola Bagioli (Nippo) tentent de revenir. L’italien parvient à résister à ses poursuivants, et s’impose en solitaire après un numéro splendide de 40 kilomètres.

1 VELASCO Simone Neri Sottoli – Selle Italia – KTM 5:10:21
2 BAGIOLI Nicola Nippo Vini Fantini Faizanè 0:42
3 SOBRERO Matteo Italy 0:43
4 GAVAZZI Francesco Androni Giocattoli – Sidermec ,,
5 PETERS Nans AG2R La Mondiale  ,,
6 CICCONE Giulio Italy  ,,
7 FRANKINY Kilian Groupama – FDJ  ,,
8 ARSLANOV Ildar Gazprom-RusVelo  ,,
9 BIDARD François AG2R La Mondiale  ,,
10 CIMOLAI Davide Israel Cycling Academy 1:18

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Paris-Nice : Le chrono en direct commenté

Après trois jours de course sans répit sur le plat, la 78e édition de Paris-Nice …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.