(c) Tour du Limousin

Tour du Limousin : Nicolas Edet prend les commandes

La troisième étape du Tour du Limousin se disputait ce vendredi sur 190 kilomètres entre Egletons et Uzerche. Un gros orage a marqué le départ de l’étape, les conditions climatiques sont bien différentes des deux premiers jours de l’épreuve. Trois difficultés sont répertoriées au classement de la montagne. La dernière d’entre elles, la Côte de la Tour de Masseret (1,3km à 8%), émaille à vingt kilomètres de l’arrivée et semble être une rampe idéale pour d’éventuelles attaques.
Dans un groupe de poursuite, Nicolas Edet (Cofidis) parvient à faire la jonction sur le duo de tête dans les 500 derniers mètres et contre-attaque directement. Il surprend les deux leaders et franchit la ligne en vainqueur. Edet signe sa première victoire chez les professionnels et endosse le maillot de leader du classement général. 

L’étape est lancée sur un rythme rapide. Il y a des attaques, mais personne ne parvient à s’extirper du peloton dans les 25 premiers kilomètres de course. Ce qui permet à Marco Canola (Nippo-Vini Fantini) de faire le premier sprint intermédiaire du jour et de s’installer à la place de leader virtuel du général.

Un groupe de dix coureurs se présente finalement en tête au pied de la première difficulté du jour, la Côte des Costes (1,5km à 10% de pente moyenne). Alexandre Geniez (AG2R), Marco Frapporti (Androni), Justin Oien (Caja-Rujal), Emmanuel Morin (Cofidis), Romain Combaud (Delko Marseille Provence KTM), Paul Ourselin (Direct Energie), Martijn Budding (Roompot), Florian Vachon (Fortuneo Samsic), Tanguy Turgis (Vital Concept) et Jérémy Cabot (Roubaix Lille Metropole) forment l’échappée du jour.

Le gros groupe de tête compte jusqu’à 4’30” d’avance sur le peloton avant que ce dernier ne lance véritablement la poursuite. Ils ont encore 3’10” à 55 kilomètres de l’arrivée à Uzerche, 2’45” à 40km de la ligne. Alors que les dix échappés semblaient bien partis pour se jouer la gagne, ils perdent énormément de temps sur la Côte de la Tour de Massenet. Le peloton, désormais très réduit, y passe avec seulement 30 secondes de retard alors que plusieurs coureurs ont été distancés du groupe du tête.

Voyant que l’échappée marque le pas, Paul Ourselin et Martijn Budding partent à deux. A l’arrière, l’équipe Wanty-Groupe Gobert impose un train soutenu et étire le peloton, ce qui n’empêche pas Lilian Calmejane (Direct Energie) de lui fausser compagnie à 13km de l’arrivée. Il est notamment suivi par Benoit Cosnefroy (AG2R) et Nicolas Edet (Cofidis). A l’avant Ourselin et Budding ont vu revenir plusieurs de leurs anciens compagnons de fuite et aperçoivent désormais le groupe Calmejane qui revient. La course est décousue : il y a plusieurs petits groupes entre lesquels les écarts sont minces.

A 10km du but, au moment où la jonction entre la tête et le groupe Calmejane s’effectuait, Alexandre Geniez contre-attaque.  Il est suivi par Martijn Budding qui n’hésite pas à le relayer. Les deux hommes créent un petit écart avec le premier groupe de poursuite, mais sont repris à 7km de l’arrivée. Le peloton réduit pointe à une vingtaine de secondes de la tête, où figure désormais Nicolas Edet (Cofidis), le 8e du général, Lilian Calmejane ou Alexandre Geniez.

A 5km de l’arrivée, les hommes de tête s’attaquent, mais personne ne parvient à partir seul. Après une tentative de Calmejane qui a été suivie, son coéquipier Fabien Grellier contre-attaque et surprend le groupe. Il est rejoint par Davide Ballerini (Androni). Les deux hommes passent en tête sous la flamme rouge avec un mince avantage. Nicolas Edet parvient seul à faire la jonction dans les derniers mètres et contre-attaque sans attendre. Il surprend le duo et remporte la troisième étape devant Ballerini et Grellier. Edet prend du même coup la tête du général.

Par ailleurs, l’abandon de Bryan Coquard (Vital Concept) est à déplorer suite à une chute en début d’étape. Le sprinteur français a été conduit à l’hôpital pour y passer des examens.

Le top 10 de l’étape : 
1. Nicolas Edet (Cofidis) en 4h45’58”
2. Davide Ballerini (Androni) m.t.
3. Fabien Grellier (Direct Energie) m.t.
4. Alexandre Geniez (AG2R) m.t.
5. Lilian Calmejane (Direct Energie) m.t.
6. Thomas Degand (Wanty-Groupe Gobert) m.t.
7. Romain Combaud (Delko Marseille Provence KTM) à 7″
8. Benoit Cosnefroy (AG2R) à 15″
9. Francesco Gavazzi (Androni) à 17″
10. Elie Gesbert (Fortuneo Samsic) m.t.

Le top 10 du général : 
1. Nicolas Edet (Cofidis) en 13h45’27”
2. Marco Canola (Nippo-Vini Fantini) à 10″
3. Anthony Roux (Groupama-FDJ) à 12″
4. Luca Wackermann (Bardiani) m.t.
5. Francesco Gavazzi (Androni) à 15″
6. Thomas Degand (Wanty-Groupe Gobert) à 16″
7. Romain Combaud (Delko Marseille Provence KTM) à 19″
8. Lilian Calmejane (Direct Energie) à 20″
9. Eduard Prades (Euskadi-Murias) à 22″
10. Elie Gesbert (Fortuneo Samsic) à 25″

 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour d’Espagne : Le direct de la 8e étape (Logroño > Alto de Moncalvillo)

Suivez le Tour d’Espagne 2020 en direct avec l’app VeloPro.fr sur votre mobile ou tablette …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.