(c) Tour du Limousin

Tour du Limousin : Luca Wackermann s’impose en solitaire

La deuxième étape du Tour du Limousin se tenait ce jeudi sur 176,7 kilomètres entre la Base départementale de Rouffiac et le Coteau de Grèzes. Placée à moins de dix kilomètres de la ligne, la Côte de Terrasson (4km à 5%) peut désorganiser le peloton. Le dernier kilomètre affiche plus de 10% de pente moyenne.
Parti seul à dix kilomètres de l’arrivée, Luca Wackermann (Bardiani) résiste au retour du groupe maillot jaune et remporte la deuxième étape du Tour du Limousin au terme d’une course décousue. Marco Canola (Nippo-Vini Fantini) prend la deuxième place sept secondes après le vainqueur. Elie Gesbert (Fortuneo-Samsic) complète le podium. Arrivé cinquième dans le même temps, Anthony Roux (Groupama-FDJ) conserve le maillot jaune au cumul des places. Wackermann est deuxième du général dans le même temps que le champion de France. 

Contrairement à la veille où la bataille pour prendre l’échappée avait occupé la première heure de course, un groupe de trois coureurs parvient rapidement à fausser compagnie au peloton ce jeudi. Un groupe de quatre les prend vite en chasse et parvient à effectuer la jonction. Brian van Goethem (Roompot), Pierrre Gouault (Roubaix-Lille Métropole), Julien Trarieux (Delko Marseille Provence KTM), Simone Antonini (Wanty-Groupe Gobert), Aleksey Rybalkin (Gazprom), Massimo Rosa (Wilier Triestina) et Romain Feillu (Saint-Michel-Auber 93) forment alors l’échappée du jour. Ils comptent déjà 4’10” d’avance après trente kilomètres de course.

L’avance des hommes de tête se maintient un long moment au-dessus des quatre minutes, mais l’échappée rencontre une première contrariété après deux heures de course : Rosa est distancé du groupe à la pédale et le groupe de tête doit continuer à six. A l’arrière, l’équipe Groupama-FDJ assure la majeure partie du travail de poursuite.

A 80 kilomètres de la ligne, les six de tête ont encore plus de quatre minutes d’avance. Le peloton décide de véritablement durcir l’allure et leur reprend deux minutes dans les vingt kilomètres qui suivent. L’écart est alors réduit à 2’30” à cinquante kilomètres du but.

A l’avant, l’échappée explose sur une difficulté non répertoriée mais qui affiche tout de même 4,1km à 5% de pente moyenne. Gouault et Antonini se révèlent être les plus forts du groupe de tête et distancent leurs compagnons de fuite à la pédale. Dans le peloton, la bataille est intense : Direct Energie et Wanty-Groupe Gobert tentent de mettre en difficulté le maillot jaune Anthony Roux (Groupama-FDJ). Ce dernier n’a plus que trois équipiers avec lui alors que le plus dur est à venir. Fabien Grellier (Direct Energie) et Geoffrey Soupe (Cofidis) en profitent pour attaquer à 42km de l’arrivée. Les deux créent un écart mais Soupe tombe lourdement dans un virage quelques kilomètres plus tard, Grellier continue seul.

Grellier rattrape rapidement les coureurs distancés de l’échappée, le peloton l’imite à 38 kilomètres du but. Le coureur de la Direct Energie est finalement repris un kilomètre plus tard par un peloton étiré emmené par AG2R. Ne reste plus en tête que Gouault et Antonini : ils ont encore une petite minute d’avance. Benoit Cosnefroy et François Bidard (AG2R) attaquent ensemble le peloton et s’échappent. Ils reviennent rapidement sur les deux rescapés de l’échappée initiale avant de les distancer. Derrière eux, un groupe de huit coureurs part en poursuite, mais est vite ramené à la raison par le peloton.

A 20 kilomètres du but, le duo AG2R a encore une quarantaine de secondes sur un peloton secoué par de nombreuses attaques. Cosnefroy tente de partir seul après le bon travail de Bidard, mais le groupe maillot jaune revient sous l’impulsion de la Wanty-Groupe Gobert. Le regroupement s’effectue à douze kilomètres de l’arrivée et laisse place à un final encore plus décousu.

Luca Wackermann (Bardiani) profite du regroupement pour partir en solitaire. Un moment pris dans une cassure, le maillot jaune Anthony Roux parvient à recoller à cinq kilomètres de l’arrivée. Il s’installe alors derrière Alexandre Geniez (AG2R) et ne quitte plus sa roue. Reste alors un peu moins de quatre kilomètres et Wackermann se maintient en tête avec 35″ d’avance.

A deux kilomètres de la ligne, Wackermann a encore une petite trentaine de secondes d’avance alors que son coéquipier Manuele Senni fausse compagnie au peloton à son tour. Il est pris en chasse par Elie Gesbert (Fortuneo-Samsic) qui le rattrape. Wackermann résiste bien et passe seul sous la flamme rouge ; derrière lui, Gesbert a lâché Senni et s’arrache pour tenter de revenir, mais c’est trop tard. Luca Wackermann tient jusqu’au bout et remporte la deuxième étape du Tour du Limousin. Marco Canola (Nippo-Vini Fantini) prend la deuxième place à sept secondes du vainqueur. Elie Gesbert (Fortuneo-Samsic) complète le podium. Arrivé cinquième dans le même temps, Anthony Roux (Groupama-FDJ) conserve le maillot jaune au cumul des places. Wackermann est désormais deuxième du général dans le même temps que le champion de France.

Le top 10 de l’étape : 
1. Luca Wackermann (Bardiani) en 4h34’41”
2. Marco Canola (Nippo-Vini Fantini) à 7″
3. Elie Gesbert (Fortuneo-Samsic) m.t.
4. Eduard Prades (Euskadi-Murias) m.t.
5. Anthony Roux (Groupama-FDJ) m.t.
6. Francesco Gavazzi (Androni) à 10″
7. Thomas Degand (Wanty-Groupe Gobert) m.t.
8. Michel Kreder (Aqua Blue Sport) m.t.
9. Lorenzo Rota (Bardiani) à 11″
10. Floris Gerts (Roompot) m.t.

Le top 10 du général : 
1. Anthony Roux (Groupama-FDJ) en 8h59’24”
2. Luca Wackermann (Bardiani) m.t.
3. Marco Canola (Nippo-Vini Fantini) à 1″
4. Francesco Gavazzi (Androni) à 4″
5. Eduard Prades (Euskadi-Murias) à 10″
6. Elie Gesbert (Fortuneo-Samsic) à 13″
7. Michel Kreder (Aqua Blue Sport) à 14″
8. Nicolas Edet (Cofidis) à 16″
9. Flavien Maurelet (Saint-Michel-Auber 93) m.t.
10. Lorenzo Rota (Bardiani) à 21″

 

 

 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Rasmus Quaade continue avec Riwal-Readynez

Arrivé en début de saison au sein de la formation Riwal-Readynez, le rouleur danois Rasmus …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.