(c) Tour du Limousin

Tour du Limousin : Anthony Roux domine Francesco Gavazzi au punch

La première étape du Tour du Limousin se disputait ce mercredi sur 172,7 kilomètres entre Saint-Just-le-Martel et Bonnat. Malgré un parcours escarpé, un sprint de puncheurs-sprinteurs est attendu à l’arrivée. Des attaques émaillent le final de l’étape après que l’échappée initiale a été reprise, mais en vain. Anthony Roux (Groupama-FDJ) domine finalement Francesco Gavazzi (Androni) dans un sprint d’hommes forts et s’empare du premier maillot de leader. Jeroen Meijers (Roompot) complète le podium. 

Les quarante premiers kilomètres sont le terrain d’une bataille pour prendre la première échappée de ce Tour du Limousin 2018. Après une heure de lutte, trois hommes parviennent à fausser compagnie au peloton : Anthony Perez (Cofidis), Ángel Madrazo (Delko Marseille Provence KTM) et Perrig Quemeneur (Direct Energie). Ils comptent rapidement trois minutes d’avance, mais l’équipe Nippo-Vini Fantini contrôle l’écart en tête de peloton.

Le trio de tête compte tout juste deux minutes d’avance à près de 100 kilomètres de l’arrivée. L’équipe Nippo-Vini Fantini demande aux autres équipes de sprinteurs de venir la relayer, mais en vain dans un premier temps. Les partenaires de Juan José Lobato décident alors d’arrêter de rouler pour faire pression sur leurs concurrents. Les coureurs échappés en profitent pour augmenter leur avance jusqu’à quatre minutes à 65 kilomètres de l’arrivée. Les trois fuyards comprennent que l’entente n’est pas bonne derrière eux et se relaient parfaitement.

Vital Concept vient alors en tête de peloton pour s’assurer que Bryan Coquard pourra disputer la victoire en fin d’étape. L’écart redescend à nouveau. A 30 kilomètres du but, le trio de tête ne compte plus qu’une grosse minute d’avance. Les fuyards, jusqu’alors en gestion de leur effort, sont informés du rapproché du peloton et enclenchent la vitesse supérieure.

A 20 kilomètres de l’arrivée, la route se rétrécit ce qui a pour effet de tendre le peloton. Plusieurs équipes font le forcing pour venir se placer à l’avant alors que Vital Concept et Nippo-Vini Fantini se relaient toujours en tête. Comme redouté, une chute intervient au beau milieu du peloton. Plusieurs des favoris du jour, notamment Andrea Pasqualon (Wanty-Groupe Gobert), sont retardés : le peloton casse en deux. L’Italien repart avec le maillot déchiré dans le dos.

Bien groupés à l’avant, les coureurs de Vital Concept poursuivent leur effort et reviennent à 45″ à 15 kilomètres de l’arrivée. La plupart des coureurs touchés par l’incident parviennent à recoller au groupe, c’est le cas de Pasqualon malgré sa chute. La Wanty-Groupe Gobert se met alors à rouler pour son puncheur. Madrazo et Perez sont repris par le peloton à 11 kilomètres du but, alors que Quemeneur tente de prolonger son effort jusqu’au bout. Le groupe principal le reprend finalement à 7 kilomètres de l’arrivée à Bonnat dans la Creuse. Wanty, Groupama-FDJ et Fortuneo-Samsic occupent désormais la tête du peloton.

Lilian Calmejane (Direct Energie) lance les hostilités à 6 kilomètres de l’arrivée, mais est rapidement suivi. Le peloton se reforme et les équipiers de sprinteurs reprennent la main. L’allure est très soutenue dans les 3 derniers kilomètres, le peloton évolue en file indienne pour attaquer le final en faux plat montant. Plusieurs coureurs tentent de surprendre les équipiers des sprinteurs, mais n’y parviennent pas. Alexys Brunel (Groupama-FDJ) ou Elie Gesbert (Fortuneo-Samsic) tentent notamment leur chance, mais sans réussite. Le peloton va s’expliquer sur un sprint de costauds : le champion de France Anthony Roux (Groupama-FDJ) s’impose devant Francesco Gavazzi (Androni). Jeroen Meijers (Roompot) prend la troisième place. Les seize premiers sont arrivés dans le même temps, une cassure est à signaler derrière eux.

Le top 10 de l’étape : 
1. Anthony Roux (Groupama-FDJ) en 4h24’46”
2. Francesco Gavazzi (Androni) m.t.
3. Jeroen Meijers (Roompot) m.t.
4. Nicola Bagioli (Nippo-Vini Fantini) m.t.
5. Lilian Calmejane (Direct Energie) m.t.
6. Jérémy Leveau (Delko Marseille Provence KTM) m.t.
7. Michel Kreder (Aqua Blue Sport) m.t.
8. Nicolas Edet (Cofidis) m.t.
9. Eduard Prades (Euskadi Murias) m.t.
10. Bryan Coquard (Vital Concept) m.t.

Le top 10 du général : 
1. Anthony Roux (Groupama-FDJ) en 4h24’46”
2. Francesco Gavazzi (Androni) à 2″
3. Jeroen Meijers (Roompot) à 6″
4. Marco Canola (Nippo-Vini Fantini) à 7″
5. Benoit Cosnefroy (AG2R) à 9″
6. Nicola Bagioli (Nippo-Vini Fantini) à 10″
7. Lilian Calmejane (Direct Energie) m.t.
8. Jérémy Leveau (Delko Marseille Provence KTM) m.t.
9. Michel Kreder (Aqua Blue Sport) m.t.
10. Nicolas Edet (Cofidis) m.t.

 

 

 

2 Commentaires

  1. Tiens il y a encore des coureurs à la FDJ. ..
    Ouais mais des petits pour les petites courses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.