Tour de Norvège : Grande première pour Edoardo Affini

Ce vendredi se tenait la plus longue étape du Tour de Norvège. 224 kilomètres exigeants étaient au programme pour relier Arendal à Sandefjord. Après un départ très rapide, une échappée de costauds s’est constituée au km45. Le peloton a laissé filer à plus de quatre minutes et pourra s’en mordre les doigts. Malgré un écart infime au passage de la flamme rouge, les fuyards ont sprinté pour la victoire devant le retour du peloton. C’est alors Edoardo Affini qui s’est imposé, signant ici la première victoire de sa carrière. Il se rapproche à la deuxième place du général, dans le même seconde que le leader Edvald Boasson Hagen. 

Le départ de cette quatrième étape est le terrain d’une intense bagarre. Les attaques se succèdent en vain pendant 45 kilomètres avant qu’une échappée ne se dessine enfin. Il fallait pour cela attendre le passage du premier sprint intermédiaire, réglé par Tim Wellens (Lotto Soudal). Placé au général, le Belge récupère ici trois secondes précieuses dans une course où les écarts sont souvent minces à l’arrivée.

Six hommes réussissent ensuite à se dégager avec Rasmus Quade (Riwal Readynez), Tom Scully (EF Education First), Sander Armée (Lotto Soudal), Anders Skaarseth (Uno-X), Daniel Turek (Israel Cycling Academy) et Edoardo Affini (Mitchelton-Scott). Les deux derniers cités ne sont qu’à 17 secondes du leader de la course Edvald Boasson Hagen (Dimension Data). Cela n’empêche pas les fuyards de se constituer rapidement une marge de 4’15”. Un avantage qu’ils conservent à 60 kilomètres du but, avant que le peloton n’orchestre sa réaction.

Les six hommes de tête n’ont alors plus que deux minutes d’avance à 25 kilomètres de la ligne, puis une minute à 12 unités du but. Des coureurs tentent de sortir du peloton pour effectuer la jonction, mais l’allure est trop soutenue. Les fuyards conservent néanmoins trente secondes d’avance en entrant dans les cinq derniers kilomètres. L’écart est encore plus mince sous la flamme rouge, mais l’échappée tient bon et se joue la gagne au sprint. Edoardo Affini règle ses compagnons de fuite. A bientôt 23 ans, l’Italien signe sa première victoire dans les rangs professionnels. Anders Skaarseth conclut deuxième, devant Sander Armée. Le peloton est arrivé sept secondes après l’échappée. Ainsi, Edvald Boasson Hagen conserve la tête du général, mais voit Affini se rapprocher à la deuxième place. Ce dernier est désormais dans la même seconde que le puissant Norvégien!

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Sergio Martin de l’équipe école à l’effectif pro de Caja Rural-Seguros RGA

Un troisième jeune de la réserve fera le saut dans l’équipe pro en 2020. Après …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.