Tour de Grande-Bretagne : Greipel ouvre le bal

La principale épreuve britannique débutait aujourd’hui au Pays de Galles, terre du vainqueur du Tour Geraint Thomas. Au programme, 175 kilomètres entre Pembrey Country Park et Newport pour une étape à priori dévolue aux sprinteurs, malgré une petite bosse dans le final. Le scénario est respecté, et au sprint c’est André Greipel (Lotto-Soudal) qui s’impose, devançant ainsi Ewan et Gaviria.

Comme toujours lors des épreuves disputées en Grande-Bretagne, le public est omniprésent au départ et le sera pendant toute l’étape. La première échappée du jour est la bonne, et nous retrouvons à l’avant Dlamini (Dimension Data), Handley (Madison Genesis), Moses (JLT Condor), Townsend (Canyon), Downey (Team Wiggins) et Bostock (British Cycling). Le peloton contrôle étroitement l’écart, ne laissant jamais plus de 2’30 aux hommes de tête. Le sud-africain de l’équipe Dimension Data passe en tête lors des deux grimpeurs, alors que Bostock et Townsend se partagent les points lors des sprints. L’écart passe finalement sous la minute à 40 kilomètres du but grâce au gros travail des formations EF-Drapac et Quick-Step. Moses passe en tête du dernier sprint intermédiaire, situé à 22 kilomètres de l’arrivée. Rory Townsend tente un ultime baroud d’honneur, mais cela marque le glas de l’échappée, qui est reprise quelques minutes plus tard.

Le peloton se rapproche alors de la dernière bosse de la journée : Belmont Hill (800m à 9.3%). Dès le pied, les favoris se dévoilent et c’est le local Geraint Thomas qui lance les hostilités. Seul Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors) parvient à prendre la roue. Mais le vainqueur du Tour cale et le français s’envole. Il passe en tête au sommet, puis est rejoint par Jonathan Hivert (Direct Energie), Mads Wurtz Schmidt (Katusha Alpecin) et son coéquipier Bob Jungels. Le luxembourgeois profite du surnombre pour partir seul à 5 kilomètres de l’arrivée. Derrière, les trains des sprinteurs s’organisent autour des équipes Michelton-Scott et Sunweb. Jungels est finalement repris avant la flamme rouge, et lors du sprint c’est André Greipel (Lotto-Soudal) qui s’impose pour la sixième fois sur l’épreuve. Le vétéran allemand domine Ewan et Gaviria et prend le maillot de leader.

1 GREIPEL André Lotto Soudal  4:00:54
2 EWAN Caleb Mitchelton-Scott  ,,
3 GAVIRIA Fernando Quick-Step Floors  ,,
4 CULLAIGH Gabriel Team Wiggins ,,
5 ROELANDTS Jürgen BMC Racing Team  ,,
6 PASQUALON Andrea Wanty – Groupe Gobert  ,,
7 HAYTER Ethan Great Britain  ,,
8 SIMION Paolo Bardiani – CSF  ,,
9 ALBANESE Vincenzo Bardiani – CSF ,,
10 POELS Wout Team Sky ,,

Autres infos qui pourraient vous intéresser

VeloPro.fr change provisoirement de formule

Cela fait maintenant 5 saisons que VeloPro.fr vous propose tous les jours un suivi continu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.