Tour de Grande-Bretagne : Cameron Meyer au bout de l’échappée, Alessandro Tonelli nouveau leader

L’échappée s’est jouée la gagne de justesse, ce lundi, lors de la deuxième étape du Tour de Grande-Bretagne. Après une journée passée sur des routes détrempées, Cameron Meyer (Mitchelton-Scott) a réglé Alessandro Tonelli (Bardiani) sur une pointe. Ce dernier peut se consoler ce soir avec le maillot de leader du classement général. Un groupe de favoris est arrivé juste derrière pour la troisième place de l’étape, et a été réglé par Patrick Bevin (BMC) devant Julian Alaphilippe (Quick-Step). 

Le départ en bosse ne permet pas à un groupe de coureurs de se dégager d’entrée. Il faut attendre une quinzaine de kilomètres pour voir cinq coureurs disposer d’un bon de sortie. Erick Rowsell (Madison Genesis), Scott Davies (Dimension Data), Alessandro Tonelli (Bardiani), Matthew Teggart (Team Wiggins) et Cameron Meyer (Mitchelton-Scott) forment l’échappée du jour. Auparavant, Sylvain Chavanel (Direct Energie) avait notamment tenté de s’extraire, mais en vain.

Le peloton laisse filer dans un premier temps. Les cinq hommes de tête en profitent pour prendre 4’20” après quinze kilomètres de fuite. Lotto Soudal et Sky contrôlent leur marge à l’avant du peloton. Les deux équipes WorldTour décident de laisser filer jusqu’à 6’30” à 100 kilomètres de l’arrivée. Elles commencent alors leur travail de poursuite sans s’affoler : on voit notamment Chris Froome (Sky) venir travailler en tête de peloton.

Les échappés perdent Teggart à 60 kilomètres de la ligne. Le jeune Irlandais ne peut plus suivre l’allure : il accuse le coup après une succession de petites côtes. L’écart diminue régulièrement jusqu’à 3’35”, alors que la Quick-Step vient travailler à la poursuite des hommes de tête. Une chute déstabilise alors le peloton : Jelle Vanendert (Lotto Soudal), Nils Politt (Katusha) ou encore Koen Bouwman (LottoNL-Jumbo) sont touchés. Le peloton casse en deux après la chute : de nombreux coureurs sont distancés et ne reviendront pas à l’image de Chavanel ou Tony Martin (Katusha).

A 30 kilomètres du but, les quatre rescapés de l’échappée comptent encore trois minutes d’avance. C’est à ce moment que des coureurs tentent de sortir du peloton et font mécaniquement accélérer l’allure. Hugh Carthy (EF-Drapac) et Matthew Holmes (Madison Genesis) se lancent à la poursuite de l’échappée. Pascal Enkhoorn (LottoNL-Jumbo) sort à contre-temps pour tenter de les rejoindre, mais en vain.

A l’avant, Scott Davies se montre le plus fort de l’échappée dans la dernière difficulté du jour, une rampe à 13% de moyenne. Le jeune Britannique s’en va seul et va tenter de boucler les 21 derniers kilomètres victorieusement. Sorti du peloton au pied de la bosse, Julian Alaphilippe (Quick-Step) rejoint très rapidement Carthy en poursuite. A 14 unités du but, Meyer et Tonelli, qui s’étaient fait distancer dans la bosse, reviennent sur Davies. Les trois rescapés de l’échappée du jour conservent une trentaine de secondes d’avance sur leurs premiers poursuivants à 6km de l’arrivée.

En poursuite, un groupe de contre avec notamment Wout Poels (Sky), Primoz Roglic (LottoNL-Jumbo), Bob Jungels (Quick-Step) et Jasha Sütterlin (Movistar) a fait la jonction sur le duo Alaphilippe-Carthy. Les poursuivants reviennent dans un premier temps sur Davies, qui a présumé de ses forces en attaquant l’échappée de trop loin. Meyer et Tonelli se maintiennent en tête avec un mince avantage. Le duo n’a que dix secondes d’avance au passage de la flamme rouge, mais résiste et se dispute la gagne de l’étape. Cameron Meyer dispose d’Alessandro Tonelli au sprint, juste devant le retour du groupe de poursuite réglé par Patrick Bevin (BMC). Tonelli prend la première place du général grâce aux sprints intermédiaires disputés au fil de l’échappée, le vainqueur du jour est deuxième dans le même temps.

Le top 10 de l’étape : 
1. Cameron Meyer (Mitchelton-Scott) en 4h14’46”
2. Alessandro Tonelli (Bardiani) à 1″
3. Patrick Bevin (BMC) à 2″
4. Julian Alaphilippe (Quick-Step) m.t.
5. Jasha Sütterlin (Movistar) m.t.
6. Primoz Roglic (LottoNL-Jumbo) m.t.
7. Wout Poels (Sky) m.t.
8. Chris Hamilton (Sunweb) m.t.
9. Bob Jungels (Quick-Step) m.t.
10. Hugh Carthy (EF-Drapac) à 9″

Le top 10 du général : 
1. Alessandro Tonelli (Bardiani) en 8h15’30”
2. Cameron Meyer (Mitchelton-Scott) m.t.
3. Patrick Bevin (BMC) à 8″
4. Wout Poels (Sky) à 12″
5. Jasha Sütterlin (Movistar) m.t.
6. Chris Hamilton (Sunweb) m.t.
7. Julian Alaphilippe (Quick-Step) m.t.
8. Bob Jungels (Quick-Step) m.t.
9. Primoz Roglic (LottoNL-Jumbo) m.t.
10. Hugh Carthy (EF-Drapac) à 19″

pub

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Critérium du Dauphiné 2019 : Une arrivée à Riom ?

D’après le journal La Montagne, le Critérium du Dauphiné pourrait faire étape à Riom en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.