(c) Sirotti

Tour Down Under : Daryl Impey au terme d’un final animé

Daryl lmpey (Mitchelton – Scott), le vainqueur sortant de ce Tour Down Under, remporte un sprint d’une vingtaine de coureurs pour le bénéfice de la quatrième étape. Impey devance le maillot ocre, Patrick Bevin (CCC Team), qui demeure leader, et Luis León Sánchez (Astana) qui s’offre un deuxième podium en deux jours. Le final a été animé avec une attaque groupée des principaux leaders pour le général dans l’ascension de Corkscrew.

Premier constat du jour : la canicule n’est plus. Les températures sont descendues en dessous des 30°C et on voit même une fine pluie par moment. Comme ces derniers jours, l’échappée se constitue rapidement. Elle comprend six coureurs : Thomas De Gendt (Lotto – Soudal), Benoît Cosnefroy (AG2R La Mondiale), Hermann Pernsteiner (Bora – Hansgrohe), Miles Scotson (Groupama – FDJ), Jasha Sütterlin (Movistar) et Nicholas White (UniSA – Australia). L’écart sera rapidement significatif et atteindra à son maximum à 5’30 à seulement 80 kilomètres de l’arrivée.

Le peloton comprend alors qu’il va falloir cravacher pour revenir sur ces six coureurs. À 50 kilomètres de l’arrivée, l’écart est encore de 3′. À 30 kilomètres de l’arrivée, il est de près de 2′. Mitchelton – Scott, CCC Team, Astana… Les équipes commencent à se relayer sérieusement en tête de peloton. 10 kilomètres plus loin, l’écart est encore de 1’15 et les six sont toujours ensemble.

À 16 kilomètres de l’arrivée, l’écart n’est plus que de 50” et Cosnefroy commence à montrer des signes de difficultés mais s’accroche. Pour l’échappée, les choses se compliquent car il va falloir passer la côte de Corkscrew dans les dix derniers kilomètres et dans le peloton la guerre de positionnement a déjà commencé. Scotson accélère l’allure à 15 kilomètres de l’arrivée et l’échappée explose. Seuls Pernsteiner et Sütterlin parviennent à suivre.

Au pied de Corkscrew, l’avantage des trois leaders est toujours de 40”. Il reste à peine moins de 8 kilomètres. Team Sky prend alors le commandement du peloton. À l’avant, Sütterlin disparaît définitivement alors que dans le peloton Rémi Cavagna  (Deceuninck – Quick Step) passe à l’attaque. À 6 kilomètres de l’arrivée, c’est le regroupement en tête alors qu’à l’arrière, Peter Sagan (Bora – Hansgrohe) est en difficulté. Patrick Bevin (CCC Team), le leader au classement général, s’accroche sans problème pour sa part.

Dans les pourcentages les plus difficiles, Wout Poels (Team Sky) accélère. George Bennett (Jumbo – Visma), Michael Woods (EF Education First) et Richie Porte (Trek – Segafredo) sont dans la roue. Les quatre prennent naturellement un certain avantage alors que Woods puis Bennett relaient Poels. Porte est lui plus attentiste. Il n’a aucun intérêt dans cette échappée où des adversaires sérieux pour l’étape de Willunga Hill pourrait prendre des bonifications en cas d’arrivée à quatre. Au sommet ils comptent 6” d’avance sur Chris Hamilton (Sunweb) et 12” sur un peloton extrêmement réduit. Il reste alors 5 kilomètres.

À la fin de la descente, il reste 3 kilomètres et l’écart n’est que de 9″ sur un groupe d’environ 15 coureurs. À 2 kilomètres de l’arrivée, les quatre de tête sont repris. La victoire va se jouer entre cette vingtaine de coureurs. Lucas Hamilton (Mitchelton – Scott) mène le groupe dans le final pour son sprinteur Daryl Impey et dans le dernier virage, Luis León Sánchez (Astana) prend la première place et se lance dans un très long sprint. Patrick Bevin est dans la roue et déborde le Murcien mais le Kiwi a aussi Impey dans sa propre roue. Le Champion d’Afrique du Sud remonte le leader du général et s’impose. Bevin doit se contenter de la deuxième place et Sánchez est troisième. Bevin conserve donc la tête du général.

Classement de l’étape : 
1. Daryl Impey (Mitchelton – Scott) en 3h03’27
2. Patrick Bevin (CCC Team)
3. Luis León Sánchez (Astana)
4. Ruben Guerreiro (Katusha – Alpecin)
5. Rubén Fernández (Movistar)
6. George Bennett (Jumbo – Visma)
7. Diego Ulissi (UAE Team Emirates)
8. Michael Woods (EF Education First)
9. Chris Hamilton (Mitchelton – Scott)
10. Dylan van Baarle (Team Sky)

Classement général :
1. Patrick Bevin (CCC Team) en 13h23’30
2. Daryl Impey (Mitchelton – Scott) à 7”
3. Luis León Sánchez (Astana) à 11”
4. Chris Hamilton (Mitchelton – Scott) à 21”
5. Ryan Gibbons (Dimension Dara)
6. Jan Polanc (UAE Team Emirates)
7. George Bennett (Jumbo – Visma)
8. Ruben Guerreiro (Katusha – Alpecin)
9. Diego Ulissi (UAE Team Emirates)
10. Michael Woods (EF Education First)

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tim Wellens : « C’est devenu trop dur juste avant le dernier col »

Après avoir remporté l’étape d’ouverture du Tour d’Andalousie, puis l’exigeant chrono de la troisième étape, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.